Littérature
Philosophie
Psychanalyse
Sciences humaines
Arts
Histoire
Langue
Presse et revues
Éditions
Autres domaines
Banques de données
Blogs
Éthique, Valeurs
Informatique, Média
Inclassables
Pays, Civilisations
Politique, Associatif
Sciences & techniques
Mélanges
Textes en ligne
Compagnie de la Lettre

Au Temps, Dictionnaire
Patrick Modiano


Quitter le Temps Blog

Quitter le Temps 2

Décoller du Temps

re présentations

Ressources universitaires

Plan du site
Presentation in english
Abonnement à la Lettre

Rechercher

© LittératureS & CompagnieS
1999-2014

 

Auteurs      S

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Antoine de SAINT-EXUPÉRY    
Biographie d'après Michel Richelmy.  Textes de Jacques Tréfouël, Roger Caillois, Jean-Louis Bory, Maria Laura, Arrangerai Marnenzi. Bibliographie. 
Un siècle d'écrivains. FR3, à partir de www.archive.org

Antoine de SAINT-EXUPÉRY  Dossier de l'Encyclopédie de l'Agora. (05-08-03)

Charles Augustin SAINTE-BEUVE  Dossier de l'Encyclopédie de l'Agora. (05-08-03)

Lydie Salvayre conférence

Georges SAND

   George Sand et le Moyen Age  
  on ne navigue pas, on feuillette, les pages des manuscrits se tournent, les citations et gravures s'affichent, quatre volumes, organisés autour de thématiques, nous ouvrent les voies d'une époque - le Moyen-age - qui a profondément influencé Georges Sand, des légendes à la religion en passant par l'amour courtois, les vertus, ou encore l’éducation.   (29-10-03) 

George SAND  Dossier de l'Encyclopédie de l'Agora. (05-08-03)

Jean-Paul SARTRE

Colloque "situation de Sartre" (06-07-12)
Les lundi 30, mardi 31 mai et mercredi 1er juin 2011, ont eu lieu à Nanterre les doctoriales et post-doctoriales “Situations de Sartre”. Elles furent l’occasion, pour des chercheurs non spécialistes de son œuvre, de redécouvrir et d’interroger librement – de façon intempestive – les horizons ouverts par Sartre. Vous trouverez ici les podcasts de toutes les interventions et discussions de ces journées, en téléchargement ou écoute directe.

Jean-Paul SARTRE
Un site consacré à Sartre qui répertorie toutes les ressources actuellement disponibles sur le web. (02-04-06)

Jean Paul SARTRE  Dossier de l'Encyclopédie de l'Agora. (08-08-03)

Catalogue génétique général des manuscrits de Jean-Paul Sartre    
"L'équipe Sartre de l'Institut des Textes et Manuscrits Modernes (ITEM, École normale supérieure, CNRS, Paris) vient d'ouvrir le site du Catalogue génétique général des manuscrits de Jean-Paul Sartre. Ce catalogue recense et décrit les manuscrits de Sartre conservés dans les bibliothèques universitaires et publiques, en France et dans le monde. Il vous est possible de participer au développement de ce catalogue en signalant les documents qui n'y seraient pas encore recensés ou en proposant des corrections et des compléments pour les notices proposées. Ce catalogue a vocation, en outre, à répertorier et décrire les manuscrits et dactylogrammes conservés dans les collections privées, sans mention de leur propriétaire."
 (24-10-09)

Nathalie SARRAUTE

Nathalie SARRAUTE
Dossier du site Remue.net
(22-10-05)

________

Georges-Bernard SHAW    
"Shaw est un terroriste. La terreur qu'il exerce sort du commun, tout comme l'arme avec laquelle il opère : l'humour… Le terrorisme de Shaw repose sur son affirmation que tout homme a le droit d'agir en toute occasion avec honnêteté, logique et humour ; qu'il en a le devoir, et quand bien même celà choquerait "
( Bertold Brecht).  Textes de André Delcroix, David Garnett, F. Closset, Christine Jordis, Lucien Caboche. Bibliographie sélective. Un siècle d'écrivains. FR3, à partir de ww.archive.org

SAINT JOHN PERSE
Textes de Jean-Denis Bonan, Philippe Faucher, Maurice Mourier. Bibliographie.
Un siècle d'écrivains. FR3, à partir de www.archive.org
  

Eric-Emmanuel SCHMITT
"En dix ans, Eric-Emmanuel Schmitt (né en 1960) est devenu l’un des auteurs français le plus joué en France comme à l’étranger. Une trentaine de pays ont déjà présenté ses pièces. Son site élégant présente l’ensemble de son oeuvre et propose aussi des articles de presse (entretiens, portraits), un historique des productions de ses pièces à l’étranger et des traductions. (19-10-03)

 

Victor SEGALEN

Fondation Victor SEGALEN NOUVEAU (26-05-13)
Créée en 2007, la Fondation s'est donné pour mission de contribuer à une réelle connaissance des deux pays et une meilleure compréhension entre les peuples, de favoriser les dialogues et les rapprochements, tant entre les institutions culturelles, éducatives, scientifiques, qu’entre les collectivités territoriales et régionales, et les entreprises.
Ces objectifs, qui reposent sur une vision privilégiant l’homme au centre et à la racine du monde (yi ren wei ben), s’expriment dans un programme d’actions autour de six thématiques principales : l’éducation et la formation, le développement durable, le patrimoine culturel, la santé, la culture d’entreprise et l’entrepreneuriat, l’audiovisuel.

Victor SEGALEN, Bibliographie. NOUVEAU (26-05-13)
De nombreux extraits de l"oeuvre.

Victor SEGALEN, STELES NOUVEAU (26-05-13)
Repères biographiques ; Bibliographie ; Présentation de l'ouvrage ; Texte intégral

Victor SEGALEN   Extrait d'une oeuvre.

Victor SEGALEN, Lettres et texte sur Gauguin.

William SHAKESPEARE

William SHAKESPEARE  Dossier de l'Encyclopédie de l'Agora. (08-08-03)

William SHAKESPEARE, oeuvres numérisées
93 exemplaires numérisés des quartos de 21 pièces de théâtre de Shakespeare, publiés de 1594 à 1642 et parmi lesquels Hamlet, Le Marchand de Venise, Songe d'une nuit d'été ou encore Roméo et Juliette, ont été installés dans la vitrine électronique de la British Library. Le bibliophile peut ainsi approcher, par écran interposé, ces ouvrages séculaires assortis d'une option "comparer". (06-11-04)

Shakespeare, Othello ou le Maure de Venise (21-06-08)

William Shakespeare, Troïlus et Cressida

William Shakespeare Titus Andronicus (1592)

__________

Marcel SCHWOB
Ce site réunit à la fois l'actualité sur l'oeuvres de Marcel Schwob (expositions, colloques, etc.) et un très grands nombre de ressources électroniques et bibliographiques, textes en ligne, notes et commentaires, éditions commentées, etc. (18-02-08)

Georges SIMENON

Georges SIMENON    
" Simenon a, sans cesse, combattu ; à partir des expériences de l’hypocrisie petite bourgeoise de son enfance, pour qu’éclate dans sa vie la vérité des rapports humains, même les vérités pas bonnes à dire (entre lui et les siens, lui et ses amis, lui et ses femmes), et dans son œuvre, où cette vérité est livrée avec une vraie émotion, et avec une véritable humilité d’écriture, dont l’expression n’a d’ailleurs de simple que l’apparence (Simenon pour écrire se livrait à un véritable combat contre lui-même, et les " seulement " 10 jours que nécessitait un roman étaient une durée physiquement extrême). On comprendra que ce " parvenu " (comme le mythe l’a figé), a pris, tout au long de la vie confortable que lui procurait l’énorme succès de son œuvre traduite dans toutes les langues du globe, une revanche sur la médiocrité sentimentale de ses années d’enfant mal aimé par sa mère, traduisant sa souffrance en des actes maladroits ou égoïstes, et que son incapacité d’affronter raisonnablement les échecs et sa soif de reconnaissance venaient de loin."    
(Pierre Desfons
) Bibliographie de Alain Bertrand . Textes de Federico Fellini, Claude Gauteu , Alexandre Vialatte.   Entretien avec le Magazine Littéraire. Bibliographie de Pierre Assouline. Un siècle d'écrivains. FR3, à partir de www.archive.org
   

Tout SIMENON
2003, l'année du bicentenaire du père du commissaire Maigret. Simenon et sa légendaire puissance créatrice ont à l'honneur. Un site informatif. (11-05-03)

Georges SIMENON  Dossier de l'Encyclopédie de l'Agora. (08-08-03)

__________

Claude SIMON dossier du site Remue.net.
(16-10-05)

Alexandre SOLJENITSYNE     
"Le monde de Soljenitsyne est " pneumatique ", entièrement agi et pénétré par le souffle du Beau-Vrai-Bien, c’est-à-dire du divin. " Un mot de vérité renversera le monde. " Dans un monde où règne la violence, seul l’art peut dire le " vrai " car le critère du " vrai " c’est également celui du " beau " et du " bien ". La triade platonicienne est, pour Soljenitsyne, efficace par définition. Il ignore radicalement l’art du laid, du monstrueux, de l’absurde ou du soupçon. L’art ne peut être que le vainqueur du mensonge et du mal. Éthique et esthétique se confondent. " Dans ce combat avec le mensonge, l’art a toujours vaincu, il est toujours vainqueur " de façon visible et irréfutable pour tous ! " par Georges Nivat qui a signé la  Chronologie et la Bibliographie
Textes de Françoise Wolff, Boris Souvarine, Jean Bonamour, Hans Rogger, Nicolas Werth, Gaël Moulec : Rapports secrets soviétiques, Daniel Rondeau, Raymond Aron.
  Un siècle d'écrivains. FR3, à partir de www.archive.org

Alexandre SOLJENITSYNE   Dossier de l'Encyclopédie de l'Agora. (08-08-03)

Alexandre SOLJENITSYNE Esquisses d’exil, Le grain tombé entre les meules 1979-1994,Extrait de l'oeuvre. (12-04-05)

Philippe SOLLERS

Philippe SOLLERS site officiel NOUVEAU (26-05-13)

Philippe SOLLERS    
"La plupart des choses ne paraissent extraordinaires que parce qu’elles ne sont point connues; le merveilleux tombe presque toujours à mesure qu’on s’en approche; on a pitié de soi-même; on a honte d’avoir admiré. Il n’en est pas de même du corps humain: le philosophe s’étonne, et trouve l’immense grandeur de Dieu dans l’action d’un muscle, comme dans le débrouillement du chaos. " (La Guerre du Goût). Biographie et Bibliographie  de Catherine Clément. Textes de Ph. Sollers, Philippe orest, Jean-Jacques Brochier, Christian Prigent , Roland Barthes , Philippe Jaccottet, Augustin Dubois, Julia Kristeva, Entretiens réalisés par Olivier Germain-Thomas. 
Un siècle d'écrivains. FR3, à partir de www.archive.org

Blog de Ph. SOLLERS sur Le Point. NOUVEAU (26-05-13)

__________

Jude STEFAN, Extraits de l'œuvre.

Madame de STAËL   Dossier de l'Encyclopédie de l'Agora. (08-08-03)

Robert Louis Stevenson Dossier La Revue des ressources (18-02-05)

Gertrude STEIN   
Un siècle d'écrivains. FR3, à partir de www.archive.org

STENDHAL

STENDHAL 
De très nombreuses informations sur cet écrivain.

Les manuscrits de Stendhal    (06-04-10)

__________

Robert Louis STEVENSON    Dossier de l'Encyclopédie de l'Agora. (08-08-03)

Robert Louis Stevenson, Les Gais Compagnons, traduit de l’anglais par Thérèse Bentzon

Alberto Manguel, «Stevenson ou le bonheur» conférence

Eric SUCHERE
Un dossier sur le site Remu.net. (16-10-05)


… un autre mois … Le site d'Eric SUCHERE
Depuis octobre 1997, un multiple est envoyé chaque mois, à un nombre fixe de correspondants, sous la forme d’une carte postale. (16-10-05)

Eugène SUE
Ce site apporte un certain nombre d'informations sur ce grand romancier populaire qui connut un succès sans précédent au XIXe siècle, et qui est tombé dans l'oubli à notre époque.On y trouve successivement : une biographie, une bibliographie, une chronologie permettant de recontextualiser l'oeuvre d'Eugène Sue, des résumés et commentaires de quelques unes de ses oeuvres et enfin une sélection de sites littéraires. Enfin, la rubrique "son temps" propose un tableau chronologique de 1804 à 1857 (année de sa mort) ainsi qu'un texte sur la vie littéraire permettant de mieux comprendre le roman populaire et ses origines historico-littéraires. (18-12-04)

Eugène Sue, Les Mystères du peuple. Histoire d'une famille de prolétaires à travers les âges (1849-1857)

Alain SUIED
"Alain Suied est né en 1951 dans l'ancienne communauté juive de Tunis. Il a publié notamment deux recueils de poèmes au Mercure de France: Le silence (1970) et C'est la langue (1973). Ses ouvrages les plus récents ont paru aux éditions Arfuyen: Le corps parle (1989), Face au mur de la loi (1991), Ce qui parle en nous (1993), Le premier regard (1995), Le pays perdu (1997), L'Ouvert, L'Imprononçable (1998). Une plaquette est parue en 1999 chez Cadratin, Le visage de tous nos rêves.
Il a publié un essai sur Paul Célan (Kaddish pour Paul Célan) ainsi que de nombreuses traductions de la poésie anglais, notamment de John Keats et Dylan Thomas." (16-12-05)

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Liens brisés

 © LittératureS & CompagnieS
R26/05/13

 

ÉCRIRE
Écrire, c'est ébranler le sens du monde, y disposer une interrogation indirecte,  à laquelle l'écrivain, par un dernier suspens, s'abstient de répondre. La réponse, c'est chacun de nous qui la donne, y apportant son histoire, son langage, sa liberté ; mais comme histoire, langage et liberté changent infiniment, la réponse du monde à l'écrivain est infinie : on ne cesse jamais de répondre à ce qui a été écrit hors de toute réponse : affirmés, puis mis en rivalité, puis remplacés, les sens passent, la question demeure. Roland Barthes, Sur Racine, Seuil ed, 1963, p11

 

Il y a une division des langages, qu'aucune science simple de la communication ne peut prendre en charge; la société, avec ses structures socio-économiques et névrotiques intervient, qui construit le langage comme un espace de guerre.
Roland Barthes, Bruissement de la Langue, p127

 

SEUL

(...) l'écrivain est seul, abandonné des anciennes classes et des nouvelles. Sa chute est d'autant plus grave qu'il vit aujourd'hui dans une société où la solitude elle-même, en soi, est considérée comme une faute. Nous acceptons ( c'est là notre coup de maître) les particularismes, mais non les singularités ; les types, mais non les individus. Nous créons (ruse géniale) des chœurs de particuliers, dotés d'une voix revendicatrice, criarde et inoffensive. Mais l'isolé absolu ? Celui qui n'est ni breton, ni corse, ni femme, ni homosexuel, ni fou, ni arabe, etc. ? La littérature est sa voix, qui, par un renversement "paradisiaque", reprend superbement toutes les voix du monde, et les mêle dans une sorte de chant qui ne peut être entendu que si l'on se porte, pour l'écouter (comme dans ces dispositifs acoustiques d'une grande perversité), très haut au loin, en avant, par-delà les écoles, avant-gardes, les journaux et les conversations.
Roland Barthes, Sollers écrivain, p 8, Seuil ed, 1979

 

L'AUTRE LANGUE
L'autre langue  est celle que l'on parle d'un lieu politiquement et idéologiquement inhabitable : lieu de l'interstice, du bord, de l'écharpe, du boitement : lieu cavalier  puisqu'il traverse, chevauche, panoramise et offense.

Roland Barthes, Bruissement de la Langue, p200, in"L'Etrangère",1970

LA  BATHMOLOGIE
La bathmologie ce serait le champ des discours soumis à un jeu de degrés. Certains langages sont comme le champagne : ils développent une signification postérieure à leur première écoute, et c'est dans ce recul du sens que naît la littérature.
Roland Barthes, Bruissement de la Langue, p 285, "Lecture de Brillat-savarin"

 

LE PLURIEL DU TEXTE
Le Texte est pluriel. Cela ne veut pas dire seulement qu'il a plusieurs sens, mais qu'il accomplit le pluriel même du sens : un pluriel irréductible (et non pas seulement acceptable). Le Texte n'est pas coexistence de sens, mais passage, traversée ; il ne peut donc relever d'une interprétation, même libérale, mais d'une explosion, d'une dissémination. Le pluriel du Texte tient, en effet, non à l'ambiguïté de ses contenus, mais  à ce que l'on pourrait appeler la  pluralité stéréographique  des signifiants qui le tissent (étymologiquement le texte est un tissu) : le lecteur du Texte pourrait être comparé à un sujet désœuvré (qui aurait détendu en lui tout imaginaire) : ce sujet passablement vide se promène (c'est ce qui est arrivé à l'auteur de ces lignes, et c'est là qu'il a pris une idée vive du Texte) au flanc d'une vallée au bas de laquelle coule un oued (l'oued est mis là pour attester un certain dépaysement) ; ce qu'il perçoit  est multiple, irréductible, provenant de substances et de plans hétérogènes, décrochés : lumières, couleurs, végétations, chaleur, air ; explosions ténues de bruits, minces cris d'oiseaux, voix d'enfants, de l'autre côté de la vallée, passages, gestes, vêtements d'habitants tout prés ou très loin ; tous ces incidents sont à demi identifiables : ils proviennent de codes  connus, mais leur combinatoire est unique, fonde la promenade en différence qui ne pourra se répéter que comme différence. C'est ce qui se passe pour le Texte : il ne peut être lui que dans sa différence (ce qui ne veut pas dire son, individualité); sa lecture semelfactive (ce qui rend illusoire toute science inductive-déductive des textes : pas de "grammaire" du texte), et cependant entièrement tissés de citations, de références, d'échos: langages culturels (quel langage ne le serait pas ?), antécédents ou contemporains, qui le traversent de part en part  dans une vaste stéréophonie.
Roland Barthes, Bruissement de la Langue, p73, in "De l'œuvre au texte", 1971

 

TEXTE DE PLAISIR
Texte de plaisir : celui qui contente, emplit, donne de l'euphorie ; celui qui vient de la culture, ne rompt pas avec elle, est lié à une pratique confortable de la lecture.
Roland Barthes, Plaisir du Texte, 1973, p25, éd de 1982

 

TEXTE DE JOUISSANCE
Texte de jouissance : celui qui met en état de perte, celui qui déconforte (peut-être jusqu'à un certain ennui), fait vaciller les assises historiques, culturelles, psychologiques, du lecteur, la consistance de ses goûts, de ses valeurs, et de ses souvenirs, met en crise son rapport au langage. Or c'est un sujet anachronique, celui qui tient les deux textes dans son champ et dans sa main les rênes du plaisir et de la jouissance, car il participe en même temps et contradictoirement à l'hédonisme profond de toute culture (qui entre en lui paisiblement sous le couvert d'un art de vivre dont font partie les livres anciens) et à la destruction de cette culture : il jouit de la consistance de son  moi  (c'est son plaisir) et recherche sa perte (c'est sa jouissance) . C'est un sujet deux fois clivé, deux fois pervers.

Roland Barthes, Plaisir du Texte, (1973), p25-26, éd de 1982

 

THEATRALITE
“ Qu'est-ce que la théâtralité ? c'est le théâtre moins le texte, c'est une épaisseur de signes, de sensations qui s'édifie sur la scène à partir de l'argument écrit, c'est cette sorte de perception œcuménique des artifices sensuels, gestes, tons, distances, substances, lumières, qui submergent le texte sous la plénitude de son langage extérieur.”

Roland Barthes, "Le théâtre de Baudelaire", 1954, in Essais Critiques, p 41

 

"LE LIVRE DES RUSES" Comme j'aimerai trouver un livre (faute de le faire moi-même) où me seraient rappelés (sous forme d'une grande traversée historique)  les rapports de l'écrivain, le pouvoir et de l'argent ! Peut- être l'écrivain est-il toujours dépendant (d'un autorité, d'une économie, d'une morale, d'un sur-moi collectif, etc...). Peut-être  n'écrit-il , quel que soit le libéralisme de sa société, qu'en trichant avec la force ? Peut-être est-elle politique perverse ? Le  "Livre  des ruses", tel s'appellerait le nouveau manuel de littérature, si ce titre n'était déjà pris.
Roland Barthes, Chroniques du Nouvel Observateur du 5/II/79

 

© LittératureS & CompagnieS