Littérature
Philosophie
Psychanalyse
Sciences humaines
Arts
Histoire
Langue
Presse et revues
Éditions
Autres domaines
Banques de données
Blogs
Éthique, Valeurs
Informatique, Média
Inclassables
Pays, Civilisations
Politique, Associatif
Sciences & techniques
Mélanges
Textes en ligne
Compagnie de la Lettre

Au Temps, Dictionnaire
Patrick Modiano


Quitter le Temps Blog

Quitter le Temps 2

Décoller du Temps

re présentations

Ressources universitaires

Plan du site
Presentation in english
Abonnement à la Lettre

Rechercher

© LittératureS & CompagnieS
1999-2017

 

Auteurs      F

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Jonh FANTE, Biographie

Léon Paul FARGUES   
Léon-Paul Fargue a sans doute eu trop de visages pour qu’on soit sûr de le reconnaître tout à fait. (…) Présent partout, proche et lointain, de toutes les avant-garde, toujours à cheval entre le passé et le présent, le XIXe et le XXe siècle, Fargue n’a jamais cessé d’être à part. (…) Il sera demeuré le poète secret de sa jeunesse, malgré l’abondance grandissante de son œuvre, petites proses fascinées par le monde moderne ou chroniques de journaux réunies au fur et à mesure, alternant avec quelques éditions de livres rares.
" Textes de Jérôme Prieur, Bernard Delvaille,  Sylvia Beach, Léon-Paul Fargues, Maurice Blanchot, Biographie de Richard Blin et une bibliographie. Un poète à découvrir. Un siècle d'écrivain. FR3 à partir de www.archive.org 

Le Monde de Philip José FARMER / Anglophone /
L'un des derniers grands écrivains américains de l'âge d'or de la S.-F. Ce site vous présente toutes les informations disponibles sur l'auteur, son univers, les objets de collection... Ainsi à travers cette nébuleuse, vous pourrez trouver l'autobiographie de PJF, ses correspondances avec ses fans et une bibliographie complète (romans, poèmes, articles, séries…). Ces pages sont aussi une galerie labyrinthique où les internautes trouveront des reproductions des couvertures des ouvrages, des photos, des créations originales. On peut retrouver, sur ce site, une section consacrée aux apports des fans à l'univers du maître : des nouvelles écrites par de véritables auteurs en herbe inspirés par le monde de Philip José Farmer et des articles, véritable étude, sur l'œuvre.(21-08-04)

William FAULKNER

William FAULKNER, (05-03-13)
Dossier de l'encyclopédie de l'Agora

William Faulkner NOUVEAU (02-02-16)
Wikipedia

William Faulkner, The Art of Fiction n ° 12 (05-03-13)
Propos recueillis par Jean Stein

William FAULKNER   /anglais/    
Des fiches détaillées sur chacune des œuvres, de nombreuses ressources bibliographiques, des liens et des informations biographiques.

William FAULKNER : Aude LALANDE : L’impossible de la fondation
article en 3 parties initialement paru dans la revue L'Homme.
(05-03-06)

—————————

Raymond FEDERMAN   /Nord-américain/
Auteur français exilé aux Etats-Unis depuis 1947, ami de Beckett, compte parmi les écrivains qui ont renouvelé le roman moderne. De son amitié avec Beckett, il nourrit "Les Cahiers de l'Herne". Aujourd’hui écrivain et universitaire, il vit à San Diego. Raymond Federman est né en France en 1928 au sein d'une famille ouvrière juive. Dès son arrivée sur le sol américain, il exerce des métiers divers (pendant la guerre il travaille dans une ferme du Lot-et-Garonne) et découvre soudainement l'écriture. Il devient romancier et son écriture, bilingue, traverse des multiples genres : fiction, poésie... Publications en ligne : "The Twilight of the Bums" . Vous pouvez aussi consulter le blog de l'auteur. SITE & BLOG INTERROMPUs
Blog de Raymond FEDERMAN, (18-07-04)

FENELON

FENELON, (05-03-13)
le site de l'Association Fénelon. Homme de lettre. Ses traités, nombreuses correspondances, La "Lettre à Louis XIV" et "Télémaque" ont immédiatement passé les frontières de par la qualité d'écriture et des idées. De nos jours, des colloques universitaires ou de passionnés traitent encore et toujours de ces sujets. Homme politique. Très proche de la cour de Louis XIV, il osa proposer des idées réformatrices et visionnaires pour la nation. Il avait très bien perçu la fracture entre le peuple et l'absolutisme royal qui allait déboucher sur la Révolution Française un siècle plus tard. Homme d'Eglise. Ce fut un pasteur infatigable dans son immense diocèse cambrésien et tout récemment français que lui avait confié Louis XIV, ainsi qu'un humaniste emprunt de mysticisme.

FENELON, "Les Aventures de Télémaque"
Une lecture intercative de ce texte de Fénelon qui permet de naviguer à l'intérieurt du roman en posant des questions sur la grammaire, le vocabulaire, l'histoire, la mythologie... (12-08-04)

FENELON, oeuvres. (05-03-13)

  François de Salignac de La Mothe- FÉNELON 
dossier de l'Encyclopédie de l'Agora. (24-05-03)


Fénelon NOUVEAU (02-02-16)
Wikipedia

Gustave FLAUBERT

 

Gustave FLAUBERT site de l'université de Rouen
Oeuvres, manuscrits,correspondance, bibliothèque, bibliographie, iconographie, études, thèses et, même des ressources pour les collèges et les lycées. Un site de référence qui permet de vérifier l'actualité de Flaubert, "le patron". (19-01-04)

Gustave Flaubert NOUVEAU (02-02-16)
Wikipedia

G Flaubert NOUVEAU (02-02-16)
L'oeuvre en ligne

LA BIBLIOTHÈQUE DE FLAUBERT NUMÉRISÉE (07-07-12)
Parmi le millier de livres ayant appartenu à Flaubert, conservés à l’Hôtel de ville de Canteleu, une cinquantaine présente des marques de lecture. La Ville et la Médiathèque de Canteleu (dirigée par Joël Dupressoir) et le Centre Flaubert se sont associés pour numériser intégralement ces livres et pour proposer un feuilletoir facilitant l’accès aux pages annotées. Les marques ont été relevées par Alberto Paredes, avec le soutien de la Région Haute-Normandie et de l’Universidad Nacional Autónoma de México. Cette réalisation bénéficie de l’aide de la Région Haute-Normandie (Grands réseaux de recherche: «Flaubert au travail, ses livres, ses manuscrits, ses commentateurs: Bouvard et Pécuchet, roman», 2008-2012), de la DRAC de Haute-Normandie, du Conseil scientifique et du laboratoire CÉRÉdI, de l’université de Rouen. Le feuilletoir permet de tourner les pages une par une ou de se rendre directement à une page précise, en particulier les pages présélectionnées qui portent des marques de lectures de la main de Flaubert (croix, traits, plus rarement une annotation). Une notice replace la lecture de chaque oeuvre dans son contexte.

Le Crachoir de Flaubert (17-11-13)
Le Crachoir de Flaubert est une revue en ligne consacrée à la création et à la réflexion sur la création en milieu universitaire. Il s'agit de la première revue à s'intéresser à la notion encore mal définie de recherche-création en proposant un lieu d'échange où les deux volets de ce concept sont abordés de front et dans un même mouvement.
Le Crachoir de Flaubert publie des textes de création inédits, qu'un support audio ou visuel peut parfois venir appuyer. La revue présente aussi des textes consacrés à la réflexion sur la création en milieu universitaire en l'abordant par différents chemins : l'enseignement, le mémoire et la thèse en création, la méthodologie, les réalisations, le type de savoir engendré, etc.
Bref, l'objectif principal du Crachoir de Flaubert est de se positionner au carrefour de la recherche et de la création, à la croisée des différentes formes d'expression artistique, débordant ainsi du cadre strictement littéraire pour embrasser tous les champs de la création à l'université. Plus encore, la revue souhaite converser avec ses collaborateurs en mettant à leur disposition un « crachoir » (métaphorique, bien sûr) pour qu'ils soient plus à l'aise de s'exprimer librement. Le Crachoir de Flaubert comme un porte-voix, donc, à la manière du gueuloir où l'écrivain éprouvait le style de chacune de ses phrases. C'est sous cette égide que nous nous plaçons.

Revue Flaubert, n° 11, 2011, Fictions du savoir, savoirs de la fiction dans Bouvard et Pécuchet (06-07-12)

FLAUBERT, revue critique et génétique    (17-01-11)
" Éditée par l’équipe Flaubert de l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes (ITEM/CNRS-ENS ; UMR 8132), cette revue électronique bi-annuelle en libre accès a pour vocation de publier les travaux de génétique et de critique sur Flaubert, et de faire le point sur l’actualité flaubertienne en France et à l’étranger.
Largement ouverte à la recherche internationale, aux doctorants et jeunes chercheurs comme aux chercheurs confirmés, cette revue accueille les travaux sur Flaubert, en langue française, ou en toute autre langue, après avis d’un comité de lecture comprenant plusieurs experts internationaux.
Structurée, deux fois par an, autour d’un nouveau dossier thématique, préparé et coordonné par un responsable scientifique, la revue propose également un large éventail de rubriques conçues pour accueillir de manière permanente des contributions libres relevant sans exclusive de toutes les orientations critiques.
La revue allie ainsi un fonctionnement traditionnel par numéro (les dossiers) et une organisation plus souple en flux continu, par rubriques susceptibles d’héberger à tout moment des contributions hors dossiers."

Revue FLAUBERT    (06-04-10)
Une référence dans l'étude de l'écrivain majeur de la modernité

Gustave FLAUBERT
dossier de l'Encyclopédie de l'Agora. (24-05-03

Gustave FLAUBERT, Le dictionnaire des idées reçues texte en ligne.

 

Francis Scott FITZGERALD

 

Francis Scott FITZGERALD     
" Que retiendra la postérité de Scott Fitzgerald ? L’image du dandy suicidaire des années vingt, déjà prisonnier de l’alcoolisme et de sa légende, ou la consécration de l’auteur de deux ou trois livres incomparables assortis d’une pléiade de nouvelles non moins impressionnantes."   Chronologie, Bibliographie et textes d'André le Vot. Mais aussi des essais de Margo Vargas Llosa, Richard Chase, Nelly Stéphane, Jean Bessiere, Ernest Hemingway.   Un siècle d'écrivain. FR3 à partir de www.archive.org  Extrait d'une oeuvre

 

Francis Scott FITGERALD (2) /Nord-américain/
Ce site a été réalisé par l'université de South Carolina aux Etats Unis. Il célèbre à la fois l’acquisition d’une vaste collection de documents sur Francis Scott Fitzgerald par la bibliothèque universitaire et le centième anniversaire de la naissance de l’auteur. Outre deux biographies de l’auteur, dont une chronologie détaillant presque mois par mois la vie de Fitzgerald, on peut même trouver la présence insolite des nécrologies parues dans le New York Herald Tribune ou le Los Angeles Times de l’époque ! Une bibliographie quasi exhaustive détaillant toutes les œuvres et/ou critiques publiées par ou sur l’auteur de The Great Gatsby et même de sa femme Zelda est recensée. Des témoignages plus personnels concernant l’auteur nous sont aussi livrés : on peut ainsi retrouver quelques unes de ses citations, mais aussi des extraits sonores et visuels de ses apparitions en public, des anecdotes, des photos de famille et des documents originaux lui ayant appartenu (par exemple, l’exemplaire d’Ulysse dédicacé par James Joyce en personne). Signalons enfin la présence d'un moteur de recherche (search) permettant aux internautes d'accéder directement à l'information qu'ils désirent. (19-01-04)

___________________

Ken FOLLET / Anglaise /
Sur ce site officiel, vous trouverez une biographie détaillée qui revient notamment sur ses engagements politiques et caritatifs. Vous pourrez aussi voir de nombreuses photos. La section "Bulletin" suit l'actualité autour de Ken Follet et permet de commander en ligne. Chaque ouvrage est

E M FORSTER /Anglais /
Le site présente la vie de l’écrivain, des résumés et de brèves analyses de quelques romans tandis que des liens permettent de lire en ligne la version intégrale de certains d’entre eux. Par ailleurs, un moteur de recherche interne permet de circuler rapidement dans le site et dans le forum. (19-01-04)


 

 

 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Liens brisés

 © LittératureS & CompagnieS
R11/02/16

La Lecture

"Et, sans doute, c'est cela la lecture : réécrire le texte de l'oeuvre à même le texte de notre vie." Roland Barthes, "La chronique", Nouvelle Observateur, 1979

 

 

ÉCRIRE
Écrire, c'est ébranler le sens du monde, y disposer une interrogation indirecte,  à laquelle l'écrivain, par un dernier suspens, s'abstient de répondre. La réponse, c'est chacun de nous qui la donne, y apportant son histoire, son langage, sa liberté ; mais comme histoire, langage et liberté changent infiniment, la réponse du monde à l'écrivain est infinie : on ne cesse jamais de répondre à ce qui a été écrit hors de toute réponse : affirmés, puis mis en rivalité, puis remplacés, les sens passent, la question demeure. Roland Barthes, Sur Racine, Seuil ed, 1963, p11

 

Il y a une division des langages, qu'aucune science simple de la communication ne peut prendre en charge; la société, avec ses structures socio-économiques et névrotiques intervient, qui construit le langage comme un espace de guerre.
Roland Barthes, Bruissement de la Langue, p127

 

SEUL

(...) l'écrivain est seul, abandonné des anciennes classes et des nouvelles. Sa chute est d'autant plus grave qu'il vit aujourd'hui dans une société où la solitude elle-même, en soi, est considérée comme une faute. Nous acceptons ( c'est là notre coup de maître) les particularismes, mais non les singularités ; les types, mais non les individus. Nous créons (ruse géniale) des chœurs de particuliers, dotés d'une voix revendicatrice, criarde et inoffensive. Mais l'isolé absolu ? Celui qui n'est ni breton, ni corse, ni femme, ni homosexuel, ni fou, ni arabe, etc. ? La littérature est sa voix, qui, par un renversement "paradisiaque", reprend superbement toutes les voix du monde, et les mêle dans une sorte de chant qui ne peut être entendu que si l'on se porte, pour l'écouter (comme dans ces dispositifs acoustiques d'une grande perversité), très haut au loin, en avant, par-delà les écoles, avant-gardes, les journaux et les conversations.
Roland Barthes, Sollers écrivain, p 8, Seuil ed, 1979

 

L'AUTRE LANGUE
L'autre langue  est celle que l'on parle d'un lieu politiquement et idéologiquement inhabitable : lieu de l'interstice, du bord, de l'écharpe, du boitement : lieu cavalier  puisqu'il traverse, chevauche, panoramise et offense.

Roland Barthes, Bruissement de la Langue, p200, in"L'Etrangère",1970

LA  BATHMOLOGIE
La bathmologie ce serait le champ des discours soumis à un jeu de degrés. Certains langages sont comme le champagne : ils développent une signification postérieure à leur première écoute, et c'est dans ce recul du sens que naît la littérature.
Roland Barthes, Bruissement de la Langue, p 285, "Lecture de Brillat-savarin"

 

LE PLURIEL DU TEXTE
Le Texte est pluriel. Cela ne veut pas dire seulement qu'il a plusieurs sens, mais qu'il accomplit le pluriel même du sens : un pluriel irréductible (et non pas seulement acceptable). Le Texte n'est pas coexistence de sens, mais passage, traversée ; il ne peut donc relever d'une interprétation, même libérale, mais d'une explosion, d'une dissémination. Le pluriel du Texte tient, en effet, non à l'ambiguïté de ses contenus, mais  à ce que l'on pourrait appeler la  pluralité stéréographique  des signifiants qui le tissent (étymologiquement le texte est un tissu) : le lecteur du Texte pourrait être comparé à un sujet désœuvré (qui aurait détendu en lui tout imaginaire) : ce sujet passablement vide se promène (c'est ce qui est arrivé à l'auteur de ces lignes, et c'est là qu'il a pris une idée vive du Texte) au flanc d'une vallée au bas de laquelle coule un oued (l'oued est mis là pour attester un certain dépaysement) ; ce qu'il perçoit  est multiple, irréductible, provenant de substances et de plans hétérogènes, décrochés : lumières, couleurs, végétations, chaleur, air ; explosions ténues de bruits, minces cris d'oiseaux, voix d'enfants, de l'autre côté de la vallée, passages, gestes, vêtements d'habitants tout prés ou très loin ; tous ces incidents sont à demi identifiables : ils proviennent de codes  connus, mais leur combinatoire est unique, fonde la promenade en différence qui ne pourra se répéter que comme différence. C'est ce qui se passe pour le Texte : il ne peut être lui que dans sa différence (ce qui ne veut pas dire son, individualité); sa lecture semelfactive (ce qui rend illusoire toute science inductive-déductive des textes : pas de "grammaire" du texte), et cependant entièrement tissés de citations, de références, d'échos: langages culturels (quel langage ne le serait pas ?), antécédents ou contemporains, qui le traversent de part en part  dans une vaste stéréophonie.
Roland Barthes, Bruissement de la Langue, p73, in "De l'œuvre au texte", 1971

 

TEXTE DE PLAISIR
Texte de plaisir : celui qui contente, emplit, donne de l'euphorie ; celui qui vient de la culture, ne rompt pas avec elle, est lié à une pratique confortable de la lecture.
Roland Barthes, Plaisir du Texte, 1973, p25, éd de 1982

 

TEXTE DE JOUISSANCE
Texte de jouissance : celui qui met en état de perte, celui qui déconforte (peut-être jusqu'à un certain ennui), fait vaciller les assises historiques, culturelles, psychologiques, du lecteur, la consistance de ses goûts, de ses valeurs, et de ses souvenirs, met en crise son rapport au langage. Or c'est un sujet anachronique, celui qui tient les deux textes dans son champ et dans sa main les rênes du plaisir et de la jouissance, car il participe en même temps et contradictoirement à l'hédonisme profond de toute culture (qui entre en lui paisiblement sous le couvert d'un art de vivre dont font partie les livres anciens) et à la destruction de cette culture : il jouit de la consistance de son  moi  (c'est son plaisir) et recherche sa perte (c'est sa jouissance) . C'est un sujet deux fois clivé, deux fois pervers.

Roland Barthes, Plaisir du Texte, (1973), p25-26, éd de 1982

 

THEATRALITE
“ Qu'est-ce que la théâtralité ? c'est le théâtre moins le texte, c'est une épaisseur de signes, de sensations qui s'édifie sur la scène à partir de l'argument écrit, c'est cette sorte de perception œcuménique des artifices sensuels, gestes, tons, distances, substances, lumières, qui submergent le texte sous la plénitude de son langage extérieur.”

Roland Barthes, "Le théâtre de Baudelaire", 1954, in Essais Critiques, p 41

 

"LE LIVRE DES RUSES" Comme j'aimerai trouver un livre (faute de le faire moi-même) où me seraient rappelés (sous forme d'une grande traversée historique)  les rapports de l'écrivain, le pouvoir et de l'argent ! Peut- être l'écrivain est-il toujours dépendant (d'un autorité, d'une économie, d'une morale, d'un sur-moi collectif, etc...). Peut-être  n'écrit-il , quel que soit le libéralisme de sa société, qu'en trichant avec la force ? Peut-être est-elle politique perverse ? Le  "Livre  des ruses", tel s'appellerait le nouveau manuel de littérature, si ce titre n'était déjà pris.
Roland Barthes, Chroniques du Nouvel Observateur du 5/II/79

 

© LittératureS & CompagnieS