Littérature
Philosophie
Psychanalyse
Sciences humaines
Arts
Histoire
Langue
Presse et revues
Éditions
Autres domaines
Banques de données
Blogs
Éthique, Valeurs
Informatique, Média
Inclassables
Pays, Civilisations
Politique, Associatif
Sciences & techniques
Mélanges
Textes en ligne
Compagnie de la Lettre

Au Temps, Dictionnaire
Patrick Modiano


Quitter le Temps Blog

Quitter le Temps 2

Décoller du Temps

re présentations

Ressources universitaires

Plan du site
Presentation in english
Abonnement à la Lettre

Rechercher

© LittératureS & CompagnieS
1999-2017

 


Documents

 

 

Archives numérisées et disponibles en ligne (12-07-14)
Cette rubrique recense et classe par type de service et par type de documents les Archives ayant mis en ligne des fonds complets numérisés : registres paroissiaux et d'état civil (voir carte ci-dessous), recensements de population, cadastre, registres de notaire, fonds iconographiques, journaux, correspondances etc.

Patrick Boucheron "Ce que peut l'Histoire" NOUVEAU (23-03-16)

Félix Le Dantec, L’Athéisme, ed Ernest Flammarion, 1907 (16-07-12)

Bérenger Boulay, Avec des « si » & des « -rait ». Comment on récrit l’Histoire (30-07-12)

Loi de 1901 sur les Associations, Chronologie. (24-12-05)

Epypte ancienne, Chronologie.
(24-12-05)

 

Images de 14-18 (12-07-14)
En marge des commémorations de la première guerre mondiale, le Centre Image Lorraine (CIL), sis à Nancy, a mis en ligne au début de novembre le site Images de 14-18. Une collection numérique rassemblant quelque 15 000 photos d'époque, exclusivement consacrées à la première guerre mondiale, et exhumées pour la plupart de fonds privés. Un travail intensif de trois ans effectué à l'issue de plusieurs années de collecte. Des images photographiques, cinématographiques, ou même en relief grâce à des plaques stéréoscopiques (très en vogue alors), qui permettent de voir en trois dimensions grâce à des lunettes. L'effet est sommaire mais mérite tout de même le détour. L'ensemble des 15 000 clichés ont été scannés un par un et analysés dans les moindres détails pour accumuler le maximum d'informations : lieux, géographie, matricules des soldats figurant sur les calots, régiment, etc. Le site contient quatre rubriques thématiques : "Le quotidien dans les tranchées", "Images et récits de guerre", "Réalités de la guerre" et "Derrière le front, la vie s'organise…". Cette initiative qui devrait faire l'objet d'un enrichissement constant au gré des nouvelles acquisitions du Centre (au moins jusqu'en 2018) connaîtra d'autres prolongements dans un avenir plus proche avec l'élaboration d'un livre.

Jacques CHIRAC, Les Justes « Au nom de la France, avec respect »
(28-01-07)

Le Codex Sinaiticus     /anglais /
Manuscrit complet du Nouveau Testament, a été rédigé, en onciales, voilà plus de 1 600 ans en grec. C'est l'Allemand Konstantin von Tischendorf qui le dénicha lors de ses visites au monastère orthodoxe Sainte-Catherine, sur le mont Sinaï en Egypte, entre 1844 et 1859. Sur les 400 pages recto-verso du codex, 43 sont conservées à la bibliothèque universitaire de Leipzig, dont von Tischendorf était originaire, les autres parchemins étant dispersés à la British Library de Londres, la Bibliothèque nationale russe de Saint-Pétersbourg et au monastère Sainte-Catherine. Depuis mars 2005, ces 4 institutions, associées dans un programme de recherche interdisciplinaire autour de ce trésor biblique, œuvrent pour sa conservation, sa numérisation et sa traduction. Le 24 juillet, plus de 100 pages du manuscrit étaient installées sur le Net : photos, transcriptions du texte en grec et même traductions en allemand et en anglais. Un "premier pas décisif", selon Leipzig, qui prévoit une reconstitution virtuelle et complète d'ici à juillet 2009. Une miraculeuse initiative.
(17-09-08)

 

Votre histoire de famille de La Première Guerre mondiale (17-11-13)
Avez-vous des photographies, des lettres, des cartes postales, des souvenirs ou d'autres objets datant de 1914-1918 ou liés à la Première Guerre mondiale? Vous avez une histoire ou une anecdote à raconter à propos de ceux qui ont connu la Guerre? Ajoutez-la à la Collection d'histoires en ligne afin que tout le monde puisse les découvrir.

 

La mer Morte en ligne vidéo (17-02-13)
Soixante-cinq ans après leur découverte dans les cavernes du site de Qumrân,
les manuscrits de la mer Morte, l'une des trouvailles archéologiques les plus importantes du XXe siècle, ont été digitalisés et sont consultables gratuitement sur Internet.

Nadejda Mandelstam, Contre tout espoir (Gallimard, 1972), Extrait

Pierre Nora, (entretien) retour sur les 30 ans du "Débat" Nonfiction.fr (12-07-14)


La portée contestataire des études postcoloniales, Entretien avec Jacques Pouchepadass par Jules Naudet
(12-07-14)

Les Origines de la Russie kiévienne, Revue des études slaves, 1922, Mikhaïl Rostovtzeff (17-07-11)

Ernest Renan, Qu'est-ce qu'une nation ? Conférence faite en Sorbonne, le 11 mars 1882 (17-02-13)

Edme Vay, L’Église dans l’État, E. Garnot, 1845 (30-07-12)

 

 

Liens brisés

 © LittératureS & CompagnieS

R03-01-16


 

"Tant de villes rasées, tant de nations exterminées, tant de millions de peuples passés au fil de l'épée, et la plus riche et belle partie du monde bouleversée pour la négociation des perles et du poivre ! Mécaniques victoires."
Montaigne 


Le symbolisme de la spirale est opposé à celui du cercle; le cercle est religieux, théologique; la spirale, comme le cercle déporté à l'infini, est dialectique : sur la spirale, les choses reviennent, mais à un autre niveau : il y a retour dans la différence, non ressassement dans l'identité (pour Vico, penseur audacieux, l'histoire du monde suivait une spirale). La spirale règle la dialectique de l'ancien et du nouveau; grâce à elle, nous ne sommes pas contraints à penser : tout est dit, ou : rien n'a été dit, mais plutôt rien n'est premier et cependant tout est nouveau.
Roland Barthes, l'Obvie et l'Obtus, p 199

“The time is out point”  
(Le temps est hors de ses gonds)

Shakespeare, Hamlet  

(…) pourquoi nos sociétés riches et libres sont-elles devenues incapables d’exercer durablement  une influence émancipatrice sur le reste du monde ? Pourquoi les Lumières dont nous pensons encore être encore les messagers se trouvent-elles récusées – ou combattues – un peu partout sur la planète ?

Jean-Claude Guillebaud  La Trahison des lumières, p 28, 1995

Le mondial contre l’universel

Depuis des siècles, la question de l’universel hante l’histoire occidentale. C’est une «question maudite». Elle alimente quiproquos et malentendus. Elle brouille les catégories, subvertit les positions religieuses ou politiques, fait périodiquement lever fantasmes et intolérances. Elle nourrit également des symétries simplificatrices: l’universel opposé au particulier, l’émancipation citadine contre le crétinisme villageois, l’aspiration au même congédiant la singularité, l’internationalisme planétaire substitué au chauvinisme  national, l’aventure de l’esprit contre l’enracinement naturalisme, la morale contre la pluralité des valeurs, l’idée contre le lieu, l’errance créatrice contre l’enracinement, etc. Derrière ces dualismes querelleurs, la même question se trouve opposée: celle de l’universel. Elle peut être formulée en peu de mots: existe-t-il un principe d’humanité, une valeur d’essence supérieure, capable de transcender les différences de races, de culture ou de sexe pour définir notre commune humanité ? Cette valeur doit-elle l’emporter sur toues les autres ? Voilà bien une question décisive.

Jean Claude Guillebaud, La Refondation du monde, Seuil ed, p 185, 1999.