Littérature
Philosophie
Psychanalyse
Sciences humaines
Arts
Histoire
Langue
Presse et revues
Éditions
Autres domaines
Banques de données
Blogs
Éthique, Valeurs
Informatique, Média
Inclassables
Pays, Civilisations
Politique, Associatif
Sciences & techniques
Mélanges
Textes en ligne
Compagnie de la Lettre

Au Temps, Dictionnaire
Patrick Modiano


Quitter le Temps Blog

Quitter le Temps 2

Décoller du Temps

re présentations

Ressources universitaires

Plan du site
Presentation in english
Abonnement à la Lettre

Rechercher

© LittératureS & CompagnieS
1999-2017

 

E-K

La lecture de certains textes nécessite le téléchargement du logiciel gratuit AcrobatReader

A-D    L-Q    R-Z

E

Érudit
"
Érudit propose un modèle innovateur de promotion et de diffusion des résultats de la recherche universitaire. Parallèlement, il contribue à l’acquisition et au développement d’une expertise de pointe dans le domaine de l’édition numérique de publications universitaires à la fois carrefour et foyer de convergence de la publication universitaire, Érudit réunit quatre zones de publications : les revues, les livres, les thèses et les prépublications. Par la même interface, Érudit offre un accès transversal à différents corpus universitaires.
Site de diffusion de 40 revues universitaires du Québec, Érudit compte déjà 6 000 articles, 6 livres numériques et quelques centaines de prépublications. L’outil de recherche permet d’interroger l’ensemble de la collection ou certains de ses segments." (24-12-02)

Les Etats Civils
Une revue de création contemporaine qui publie en ligne des textes et des photographies. En l'état actuel cette revue a besoin d'affiner, de sertir certains textes à la faveur d'une plus vive exigence rédactionnelle. Toutefois quelques textes laissent présager d'un travail sur la langue et dans la langue. Un revue à suivre donc... (07-01-07)

Exit
Espace de création et de liberté, publie quatre fois l'an des textes poétiques et se rapportant à la poésie: poèmes, essais, réflexions, critiques, entretiens. (23-01-05) 

Etudes photographiques
"Editée par la Société française de photographie, Études photographiques est la seule revue francophone consacrée à la recherche en matière de photographie. Elle met à la disposition des spécialistes comme du public cultivé des articles de référence, soumis aux règles de la publication scientifique, proposant à chaque fois l'état le plus récent de la recherche sur les sujets abordés, accompagnés de nombreuses indications bibliographiques et iconographiques."
Nous recommandons absolument cette revue qui propose l'ensemble des textes parus en ligne. Sommaires des numéros parus ; Notes de lecture (21-07-04)

EspacesTemps
" EspacesTemps propose un projet d’interdisciplinarité ouverte aux Interfaces (philosophie, arts, techniques, sciences et autres champs disciplinaires) et fondée sur une réflexion épistémologique. À travers EspacesTempsLes Cahiers, ce groupe de chercheurs s'emploie à « réfléchir les sciences sociales ». EspacesTemps.net qui est devenue une revue indépendante poursuit cette réflexion et publie à flux continu un choix d’articles qui intéressent maintenant 35 000 visiteurs chaque mois (mars 2006).Le support permet une diffusion large et accessible ainsi que de nouvelles temporalités, apparaissant sur la page d’accueil Tempo. Espacestemps.net insiste particulièrement sur la qualité des articles évalués selon les normes (rubrique Textuel) et la tenue éditoriale. L’actualité des sciences sociales apparaît à travers les Brèves, les Mensuelles ; les nombreux compte-rendu d’ouvrages (Il paraît) ; les réflexions sur l’actualité des sciences sociales (Actuel). L’interactivité est recherchée dans le débat constamment nourri dans la revue (Dialogiques). Des entretiens avec des intellectuels de renom sont publiés (Itinéraires). Enfin, les Traverses mettent en regard des articles pour faire le point sur une question en débat, y compris de façon évolutive car elles peuvent être nourries au fur et à mesure des propositions. (15-04-06)

L'Étudiant  
Pour commencer à chercher, pour savoir où mettre les pieds, pour faciliter le passage du lycée aux études supérieures, une revue qui s'est imposée comme une référence en la matière.

EuGeStA études du genre dans l'Antiquité. (24-08-14)
Le recours aux concepts de sexe et de genre développés dans les Gender Studies a considérablement transformé les recherches dans le domaine de l’Antiquité en ouvrant un nouveau champ extrêmement fructueux sur le plan culturel et social. Dans la mesure où elle est à l’origine de conceptions et valeurs auxquelles se réfèrent les constructions d’identités dans les cultures occidentales, l’Antiquité est un lieu d’application de ces théories tout à fait particulier. Les travaux menés sur les relations entre hommes, entre hommes et femmes, entre femmes, et sur les façons de construire le féminin et le masculin, ont jeté sur le fonctionnement des sociétés et cultures antiques, un éclairage nouveau, qui est aussi d’un intérêt capital pour l’étude de la réception de l’Antiquité dans les cultures occidentales.
Dans le cadre général des études de genre dans l’Antiquité, la revue EuGeStA présente la particularité d’être conçue comme un lieu de rencontre et d’échanges entre les recherches américaines et européennes. L’une des visées du réseau EuGeStA est fédérer des recherches abondantes et en plein essor, mais qui n’ont pas la tradition institutionnelle forte de celles développées aux États-Unis et au Canada. L’autre est de donner une visibilité plus grande à une spécificité: en Europe la question du genre est posée dans le contexte des ‘théories et pratiques’, qui ont été développées, de façon différente, selon les écoles de pensée, pendant et après les conflits des années 70-80, où aux défenseurs de modes d’étude « classiques » se sont opposés des rénovateurs adaptant à leur champ disciplinaire des théories modernes empruntées à la nouvelle critique, à la linguistique, à l’anthropologie…
EuGeStA est dirigée par deux directrices, l’une, américaine : Judith Hallett ((University of Maryland, College Park); l’autre, européenne : Jacqueline Fabre-Serris (Université Charles-de- Gaulle – Lille Les numéros sont annuels et multilingues. Chaque article, rédigé dans la langue de son auteur, doit être accompagné d’un bref résumé et d’une liste de mots-clefs. Toutes les propositions de publications sont soumises, de façon anonyme, à l’avis de deux rapporteurs; en cas d’avis contradictoires un troisième rapporteur sera sollicité. Toute proposition d’article doit être adressée à Judith Hallett (jeph@umd.edu) ou à Jacqueline Fabre-Serris (jacqueline.fabre-serris@wanadoo.fr).d'écrivains français et étrangers. 

Ethnologue.com    /anglais/ 
Ce site classe et décrit les langues du monde entier par pays et par famille linguistique. (02-04-03)

L'Express   
Informations en ligne, quelques articles du journal papier, des dossiers spéciaux sur des thèmes divers, un accès aux archives dont une partie est disponible gratuitement, des forums de discussion, etc.

 

F

 

Le Figaro     
Le monument historique de la presse quotidienne française qui bénéficie d'une mise en page et d'un graphisme excellents.

Formes Poétiques Contemporaines.
"FPC est une une revue sur la poésie : "le programme de FPC, formes poétiques contemporaines, est tout entier contenu dans son titre. Notre intention n'est pas de défendre, moins encore d'imposer une ligne, mais de décrire les formes qui s'inventent ou s'utilisent dans toutes les poésies présentes au présent.Pour cette raison, FPC est beaucoup plus une revue sur la poésie qu'une revue de poésie : les auteurs décrivent et commentent, exemples à l'appui, des formes poétiques pratiquées par des auteurs vivants. Les questions esthétiques ou idéologiques ne sont pas absentes de nos réflexions, mais elles sont envisagées du point de vue de la forme que nous définissons ainsi : l'existence d'au moins un trait descriptible régulier dans une œuvre ou dans une série d'œuvres. Bien entendu, il s'agit de traits descriptibles réguliers autres que ceux qui sont propres aux normes linguistiques et pragmatiques. Une enquête sur le vers contemporain est publiée à chaque numéro. Toutefois le vers, libre ou non, ne servant plus actuellement à définir la poésie, la revue donne également la parole à d'autres choix formels. Ainsi, des contributions très diverses sont contenues dans notre rubrique Poèmes et poétiques. Une section est consacrée aux poèmes en cours de réalisation et une autre accueille des analyses d'œuvres d'auteurs vivants."
(20-12-05)

 

G

Glottopol
Revue de sociolinguistique, publiée par le CNRS consacrée à l'étude des pratiques et des représentations langagières dans des situations de plurilectalisme (pluralité des langues, des variétés, des usages). (02-04-03)

 

H

Horizonzéro
Quand les Canadiens s'intéressent à la culture numérique, ce n'est pas à moitié ! Voilà un webzine fort intéressant. Horizon zero est dédié aux expériences artistiques et culturelles les plus stimulantes de la scène numérique au Canada. (22-06-04)

Interrogations ?
<< Née de la coopération d’un groupe d’étudiants et d’enseignants de la section de sociologie et d’anthropologie de l’Université de Franche-Comté, la revue ¿Interrogations? poursuit un double but. D’une manière immédiate, elle se propose de faire connaître, le plus largement possible, les travaux, présents ou passés, aboutis ou en cours, des enseignants et étudiants de cette section, qui restent encore trop souvent dans une confidentialité qui est la négation même de la finalité de toute recherche et de tout travail intellectuel. Les cours assurés par les enseignants ne reflètent généralement qu’une partie de leurs préoccupations. Quant aux travaux des étudiants (mémoires et thèses), ils restent trop souvent confinés au petit cercle de leurs intimes, quand ce n’est pas au tête-à-tête entre les étudiants et leur directeur de recherche respectif.
Pour autant, la revue ¿ Interrogations ? n’entend pas se borner au microcosme de la section de sociologie et de la section de sociologie et d’anthropologie. Elle espère bien attirer l’attention et susciter l’intérêt des étudiants et enseignants des sections voisines de l’Université de Franche-Comté dans tout le champ des humanités (philosophie, histoire, psychologie, linguistique, etc.) Elle ambitionne même de dépasser l’horizon bisontin et se propose de devenir un des lieux de rencontre et de confrontation de l’ensemble de ces disciplines, dans la diversité de leurs paradigmes, de leurs problématiques, de leurs thématiques et de leurs conceptualités, au sein de tout l’espace de la francophonie.
Comme son nom l’indique, la revue ¿ Interrogations ? entend surtout valoir par les questions qu’elle se propose de poser, qu’il s’agisse de rouvrir d’anciennes questions en les examinant à nouveaux frais ou d’inventer et d’explorer des problématiques nouvelles. C’est dire qu’elle refuse de s’en tenir à une seule thématique ou une seule méthode, et a fortiori à une seule problématique ou une seule école. Le pluriel de son titre n’est pas que de forme : il dit la volonté de pluralité de ses animateurs. Tout simplement parce que la pluralité est le gage, bien plus encore que de la liberté de chacun, de la discussion collective et de la confrontation qui est l’élément moteur de toute recherche et de toute pensée.>> (...) (30-08-07)

 

I

Ironie
Pourtant, ni raillerie, ni dérision, plutôt une interrogation critique et ludique sur l'art, la peinture, la littérature... Cette revue pose d'étranges questions, aborde des thèmes peu courants sous des angles inhabituels et donne des clés de lecture hors des sentiers battus. Parmi les archives ironiques (97 numéros sont parus à ce jour), on butinera de l'écriture mystique à l'art du tendre en passant par le rire de Renoir ou encore Picasso politique. L'intégralité des précédents numéros d'Ironie, ainsi que la totalité des suppléments et des numéros spéciaux, sont consultables sur le site (et imprimables à volonté).
(27-07-04)

 

 

J

Journal des Études de la Cabale  
Revue en ligne dédiée à la recherche dans le domaine de la cabale, ancienne ou contemporaine. Elle accueille des articles, des comptes-rendus d'ouvrages, et diverses ressources bibliographiques, ainsi que des archives regroupant des textes précédemment publiés sur papier et des travaux d'étudiants chercheurs (mémoires, dissertations). Elle annonce les colloques, les séminaires universitaires et les événements de la vie de la recherche. (30-06-03)

A-D    L-Q    R-Z

Liens brisés

 © LittératureS & CompagnieS

R24-12-15


 

Umberto ECO
Nous voulions penser le grand métissage du troisième millénaire. L’ordinateur et l’Internet sont la véritable révolution du siècle. Comme l’imprimerie, ils peuvent modifier notre façon de penser et d’apprendre. La presse de Gutenberg a produit la libre interprétation de la Bible, ruiné les enlumineurs et provoqué l’apparition d’une nouvelle pédagogie, fondée sur les livres et les images. Avant l’imprimerie, un enfant ne pouvait pas avoir de manuscrit. Aujourd’hui, avec l’Internet, nous pouvons savoir des choses que nos ancêtres mettaient une vie à connaître. (…)
Jusque-là, les Églises, institutions scientifiques, etc. avaient pour fonction de filtrer et de réorganiser la connaissance et l’information. Ces intermédiaires restreignent ma liberté intellectuelle, mais garantissent que la communauté a filtré l’essentiel. Sans filtrage, il y a risque d’anarchie du savoir. Heureusement qu’enfant, l’école m’a dit «voilà on a filtré ça pour toi, la structure du système solaire, la chimie...». Les réseaux nous font perdre le filtrage des institutions, même si celles-ci le faisaient parfois de façon erronée. Pendant deux mille ans, tout le monde était d’accord sur le système de Ptolémée. Puis on a découvert que Galilée avait raison, et le filtre a changé. (…)


Quel jugement portez-vous sur ces bouleversements de la transmission de la connaissance? Je ne suis ni optimiste ni pessimiste. Il faut se préparer à faire face. Je ne suis pas un hégélien qui croit que le progrès est toujours positif. Je suis réaliste au sens où aucun chef d’État ni aucune organisation ne peut abolir l’Internet, dans la même mesure qu’aucun n’a pu l’imposer. L’Internet entraîne une dénationalisation du savoir. On peut penser que les États nationaux nés au siècle dernier vont disparaître au profit de liens virtuels entre villes aux intérêts communs. En France, on craint le vent de la globalisation qui imposerait l’anglais. Peut-être qu’au contraire, le modèle du millénaire sera saint Paul... Né en Perse dans une famille juive qui parlait grec, il lisait la Torah en hébreu, puis a vécu à Jérusalem où il parlait araméen. Lorsqu’on lui demandait son passeport, il était romain. Exemple intéressant de globalisation: l’Empire romain n’a pas imposé de langue unique sur son territoire.
Umberto Eco, propos recueillis par Florent Latrive et Annick Rivoire à propos du «Manuel interactif du savoir»  Libération, 7/01/2000

 

 

 

Sur quels piliers essentiels, sur quelles certitudes intériorisées de longue date s’appuie notre vision du monde ? De quelles quelle archéologie morale l’homme occidental est-il, sans en être toujours conscient, le produit ? Pourquoi croyons-nous spontanément à ceci  et non point à cela ? l’égalité, le progrès, l’universel, la liberté, la démocratie, la raison… Quelle la nature du lien qui nous rattache à ces convictions ? Saturés d’Histoire, accoutumés à l’omniprésence naturelle de ces valeurs, nous avons du mal à comprendre que chacune d’elles fut le résultat d’une longue maturation historique. C’est cette Histoire qui doit interroger quiconque entend résister aux désagrégations en cours. Aucune de ces valeurs ne tombe en effet du ciel. Aucune n’est le fruit du hasard. Aucune, surtout, ne va de soi, ce qui  signifie qu’elles pourraient ne pas être. Ou pire encore, ne plus être. Tout est là. C’est par défaut que se définit le mieux la barbarie imaginable.
Jean Claude Guillebaud, "La Refondation" du monde, Seuil ed, p 88, 1999).