Littérature
Philosophie
Psychanalyse
Sciences humaines
Arts
Histoire
Langue
Presse et revues
Éditions
Autres domaines
Banques de données
Blogs
Éthique, Valeurs
Informatique, Média
Inclassables
Pays, Civilisations
Politique, Associatif
Sciences & techniques
Mélanges
Textes en ligne
Compagnie de la Lettre

Au Temps, Dictionnaire
Patrick Modiano


Quitter le Temps Blog

Quitter le Temps 2

Décoller du Temps

re présentations

Ressources universitaires

Plan du site
Presentation in english
Abonnement à la Lettre

Rechercher

© LittératureS & CompagnieS
1999-2017

 


Sites généralistes, répertoires

Les archives de l'Assemblée nationale en ligne
A l'occasion des 50 ans de la première séance de la première législature de la Ve République, l'Assemblée nationale a mis en ligne ses archives sur la Toile. Ces documents, qui n'étaient jusqu'ici disponibles que sur papier, comportent les comptes rendus de séance de 1958 jusqu'à ce jour : tables analytiques et nominatives des débats, questions écrites, dossiers législatifs depuis 1986.
(24-12-08) (revisité le 06-04-2015)

Archéologie sous les mers
Ce magnifique site aux profondeurs dignes du Grand bleu est proposé par le Ministère de la Culture pour faire connaître le travail de ces hommes qui sillonnent le littoral français pour visiter les épaves échouées sur nos côtes. Les découvreurs, l'exploration des sites, les techniques et les acteurs dans la recherche. (11-05-03)

La BIDC

<< La (Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine) est issue de l'initiative privée d'un couple d'industriels parisiens, les Leblanc, convaincus de la nécessité de collecter, dès les débuts de ce qui allait être la Première Guerre mondiale, toute la documentation disponible sur les causes du conflit et son développement, qu'elle soit officielle ou privée, et quels qu'en soient le support ou la langue.
Données à l'Etat en 1917, les collections Leblanc furent installées au Château de Vincennes en 1925. Puis la BDIC fut rattachée à l'Université de Paris dans les années 1930, tandis que sous l'impulsion de son directeur, Pierre Renouvin, fondateur de l'école française d'histoire des relations internationales, elle s'oriente de plus en plus résolument vers l'élargissement de son champ de collecte.
En 1970, la BDIC quitte Vincennes pour le campus universitaire de Nanterre, tandis que sa section iconographique, le 'Musée de la Grande Guerre', devenu entre temps 'Musée des Deux Guerres Mondiales', est accueilli en 1973 dans l'Hôtel National des Invalides où il adopte en 1987 le nom de 'Musée d'histoire Contemporaine'.
Service inter-établissement de coopération documentaire lié aux universités de Paris I, II, VIII et X, la BDIC est depuis 1982 CADIST (Centre d'acquisition et de diffusion de l'information scientifique et technique) 'Relations internationales et monde contemporain'. Forte de sa dynamique de réseau, d'une documentation riche et souvent unique, et d'une politique active de collecte d'archives, elle constitue aujourd'hui, par ses publications et manifestations scientifiques, ainsi que par les travaux de recherche qu'elle nourrit et impulse dans les domaines de l'histoire et des sciences connexes un établissement pilote pour l'histoire et l'historiographie du monde contemporain.>> (31-08-07)

Bilan du siècle
Un siècle d'histoire du Québec sur plus de 25000 pages. Une sommes aux multiples entrées. (30-01-04)

Les Cahiers des études anciennes (17-07-11)
Fondés en 1972 et dirigés jusqu’en 2004 par le professeur Pierre Senay de l’Université du Québec à Trois-Rivières, les Cahiers des études anciennes sont la seule publication francophone du domaine en Amérique du Nord. Ils sont maintenant publiés conjointement par le Département d’études anciennes et de sciences des religions de l’Université d’Ottawa et l’Institut d’études anciennes de l’Université Laval. Les Cahiers des études anciennes publient chaque année un numéro thématique ; chaque numéro est placé sous les auspices d’un éditeur ad hoc, spécialiste reconnu du domaine ou de la question abordés. Toutes les problématiques pertinentes à l’étude de l’Antiquité sont traitées. L’éditeur s’entoure de plusieurs savants dans une perspective pluridisciplinaire: ainsi, les sujets peuvent être abordés sous l’angle littéraire, historique, philologique, archéologique, philosophique, religieux, mythologique, artistique, etc. et peuvent couvrir l’ensemble de la période antique, des origines à l’Antiquité tardive. L’éditeur peut également faire appel à des écrivains, philosophes, intellectuels contemporains pour élargir le champ de la réflexion.

Les Constitutions du monde entier en ligne (20-10-13)
Lorsque Google n'est pas occupé à dominer les nouvelles technologies, il essaie de trouver des idées innovantes pour améliorer le monde, dans un souci d'universalité et de liberté. L'entreprise de Mountain View a présenté à New York, un nouveau portail qui recense les Constitutions du monde entier. Le site, baptisé "Constitute", est soutenu par le projet comparatif des constitutions, un programme universitaire américano-britannique. Consultable en anglais, il permet d'accéder à toutes les Constitutions, classées par pays, de l'Afghanistan au Zimbabwe, qui ont été en vigueur dans chacun d'eux jusqu'en septembre 2013. Grâce à cette initiative, Google espère aider des pays en phase de transition politique ou qui sortent d'un conflit armé dans la rédaction de leur nouvelle Constitution. Plus de 350 entrées thématiques sont présentées pour faciliter la comparaison de certaines questions, par exemple les droits des minorités ou le financement des campagnes électorales. Une prochaine étape consistera à rendre le portail accessible dans les cinq autres langues des Nations unies (français, espagnol, russe, arabe et chinois). Le président tunisien, Moncef Marzouki, s'est dit "fasciné" par l'initiative, qui sera "extrêmement utile" pour des pays comme le sien, absent pour l'instant du répertoire en ligne. Deux ans et demi après la révolution tunisienne - qui avait lancé le "printemps arabe" -, l'Assemblée nationale constituante tunisienne n'a toujours pas trouvé d'accord entre le gouvernement dirigé par les islamistes du parti Ennahda et l'opposition.

Chronologies. Clio.fr
Après une présentation géographique et une introduction sur les grands traits culturels, vous suivrez le déroulement chronologique et les grands événements qui jalonnent l’évolution politique, sociétale, artistique et religieuse de chaque pays, de la préhistoire à nos jours. Chacun de ces documents, établi avec la plus grande rigueur scientifique, est téléchargeable et imprimable à volonté.
(08-12-05)

 

l'Encyclopédie en ligne des violences de masse (25-07-12)
C'est un devoir de mémoire avant tout et un défi pour le moins colossal auquel s'est attelée l'Encyclopédie en ligne des violences de masse. Le projet, lancé par Jacques Sémelin, historien et politologue, directeur de recherche au CERI de Sciences-Po, est de constituer une base de données internationale sur les massacres et génocides commis au cours du XXe siècle. Le contenu, majoritairement en langue anglaise et accessible gratuitement via une carte du globe, sera alimenté progressivement par des spécialistes de la question à travers le monde. Pour l'heure, seuls deux articles en France traitent de l'Occupation et des bombardements lors de la seconde guerre mondiale.

La France, les femmes et le pouvoir, Une recherche en histoire politique, présentée par Eliane Viennot (17-07-11)
"La France, les femmes et le pouvoir est le fruit d'une longue enquête destinée à comprendre l'origine et les caractéristiques de l'«exception française» en la matière. On sait que l'Hexagone fut le dernier des grands pays occidentaux à accorder le droit de vote aux femmes, et qu'il est aujourd'hui au 65e rang mondial pour la place qu'il leur réserve dans son Parlement. Mais si les faits sont connus, les raisons de cette situation n'ont jamais fait l'objet d'études approfondies. Parfois attribuées à un mystérieux «retard français», elles font surtout l'objet d'un tabou historique. Ce tabou s'éclaire lorsqu'on saisit que l'exception française ne date pas d'hier, qu'elle a eu longtemps un tout autre visage, et que ceux qui ont le plus travaillé à l'exclusion des femmes des positions de pouvoir ne sont pas ceux que l'on croit généralement. Du début à la fin du Moyen Âge, en effet, la France s'est plutôt signalée par un ample partage des responsabilités entre les sexes. C'est à ce partage que s'attaquèrent, le jugeant incongru, les troupes d'hommes grossissantes qui s'investirent dans la construction de l'État et le commentaire de la vie politique, en se donnant les moyens de gagner à leur point de vue des groupes de plus en plus nombreux. Cette histoire n'a pourtant rien de linéaire. Elle est au contraire remplie de conflits, de polémiques, de reculs et d'avancées, de mises au point de stratégies, de batailles perdues ou gagnées… dont l'Histoire qui s'enseigne à l'école ou à l'université ne dit généralement rien, ou rien de compréhensible. Ce site donne accès à :
- la présentation des ouvrages, leur table des matières, des extraits
- la liste des articles et études d'approfondissement qui ont accompagné la publication des ouvrages
- des informations sur la (les) loi salique
- la liste des femmes qui ont gouverné en France
- des informations et les publiations sur quelques-unes des femmes qui ont joué un rôle majeur dans cette histoire.

Grands sites archéologiques
 Une collection de sites archéologiques richement illustrés et interactifs à déguster. De la grotte Chauvet à celle de Lascaux, des mégalithes du Morbihan aux Gaulois en Provence, de l'archéologie sous les mers à l'archéologie aérienne et de Ramsès II aux chevaliers-paysans de l'an mil…

Les génocides dans l’histoire
Compléments documentaires Bibliographie commentée. Le Monde diplomatique. (18-07-04)


Acta Fabula , L'historiographie (04-07-11)

L'Histoire par l'image
Conçu par le ministère de la Culture et la Réunion des musées nationaux, L'Histoire par l'image retrace l'histoire de 1789 à 1939 par le prisme d'œuvres d'art. Les documents iconographiques sont analysés dans leur contexte historique, individuellement ou dans le cadre d'une étude comparative. Vous pouvez accéder aux interprétations, soit par la frise chronologique, soit par les thématiques.

INCUNABULA, HEBRAICA & JUDAICA 
Cinq siècles de livres hébraïques et judaïques, de bibles rares et d'incunables hébreux, de la collection Jacob M. Lowy Catalogue d'exposition 1981. Rédigé par: Brad Sabin Hill Conservateur La collection Jacob M. Lowy Division des livres rares et des manuscrits Ottawa 1981. (09-08-03) SITE INTERROMPU en 2010.

Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT) (11-11-13)
IRHT se consacre à la recherche fondamentale sur les manuscrits médiévaux et les imprimés anciens. L’histoire des textes écrits dans les principales langues de culture du pourtour méditerranéen, latin, langues romanes, hébreu, grec, copte, syriaque, arabe, y est traitée dans tous ses aspects : supports matériels de l’écrit, écriture et décoration, contenu textuel, iconographie, diffusion et réception. Centre de compétences de renommée internationale, l’IRHT réunit des spécialistes de haut niveau dans tous les champs de l’histoire érudite des écritures, des livres, des bibliothèques, des textes et de l’art de l’enluminure. Leurs enquêtes philologiques, lexicographiques, historiques, paléographiques et codicologiques ont pour objectifs de dater et localiser les manuscrits, d’identifier et établir les textes qu’ils véhiculent, de préparer l’édition critique des textes et de reconstruire l’histoire de leur production, de leur circulation, de leur audience et de leurs usages de l’Antiquité au début de la Renaissance. Elles donnent lieu à la production de nombreux instruments de travail mis à la disposition de tous les chercheurs.
Plus d'un millier de manuscrits en couleur s'étalant du Moyen Age aux prémices de la Renaissance sont désormais accessibles librement sur Internet grâce à la Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux (BVMM). Elaborée, à l'origine, dans un souci de sauvegarde du patrimoine, cette bibliothèque virtuelle - en ligne depuis la semaine dernière -, rassemble les reproductions d'une large sélection d'ouvrages conservés dans une soixantaine d'établissements français (hormis la BNF). Pour l'heure, cela représente plus de 1 000 manuscrits reproduits intégralement en couleur, 600 autres en noir et blanc, ainsi que la reproduction numérisée des décors de 4 200 manuscrits et incunables (ouvrages imprimés avant 1500). Cette bibliothèque virtuelle permet à l'utilisateur de se constituer une sélection d'images dans un "panier de recherches", de comparer plusieurs images sur une même fenêtre d'écran avec différents niveaux de zoom, de feuilleter les ouvrages à l'aide d'une "visionneuse", etc.

La Bibliothèque de l'Institut
Elle regroupe les cinq bibliothèques qui composent l’Institut de France. Ses fonds, à caractère savant et patrimonial, tant imprimés que

Histoire et Géographie ( Les Signets de la BNF)
(22-04-07)

Histoire ( Les Signets de la BNF)
(22-04-07)

L'ILLUSTRATION Les archives de "L'Illustration" en ligne (20-10-13)
Premier média français, mais aussi un temps premier magazine au monde grâce à sa distribution internationale, le célèbre hebdomadaire illustré L'Illustration fut publié de 1843 à 1944. Cent soixante-dix ans après sa création, la revue trouve une seconde jeunesse en version numérique en mettant ses 5 294 numéros de la période 1843-1945, soit 180 000 pages, à la disposition des internautes. Un véritable trésor d'archives. Notamment pour sa couverture de la première guerre mondiale (voir le portfolio sur le site centenaire.org), qui constitue un témoignage unique, mais aussi grâce à des signatures célèbres de l'époque - romanciers et journalistes - ainsi que des dessinateurs et photographes de renom. En effet, L'Illustration fut le premier titre de la presse française à utiliser la photographie de manière systématique à partir de la fin du XIXe siècle. Lancé en mars à l'initiative de l'un des descendants de la famille propriétaire historique du journal depuis 1904, ce site propose, outre des images numérisées avec soin, un moteur de recherche qui permet de retrouver un article à partir de son sujet. Disponible sur abonnement (à partir de 4,90 € pour l'offre découverte de 24 heures, ou à partir de 19 € par mois), cette initiative donne l'accès inespéré à un siècle d'histoire et de mémoire journalistique.
Pendant un siècle, de 1843 à 1944, de la Monarchie de Juillet à la fin de la IIIe République, L’Illustration, premier hebdomadaire illustré de langue française, a été le miroir de tous les grands évènements ainsi que de la vie quotidienne en France et dans le monde. Par l’image comme par le texte, L’Illustration rend compte de l'actualité sous tous ses aspects : politique intérieure et extérieure des Etats, guerres, révolutions et mouvements sociaux, exploration et colonisation, découvertes, expositions universelles, grands travaux, personnalités, grandes affaires judiciaires, religions, sports, sciences et techniques, beaux-arts, architecture, mode, arts décoratifs et bien d'autres. Journal universel, L’Illustration donne la tendance et l’air du temps de ces décennies qui ont propulsé la France et le monde dans « les temps modernes ». Ce monument en deux dimensions, miraculeusement parvenu intègre jusqu’à nous, malgré les vicissitudes de l’histoire, est un témoignage historique unique où se conserve la trace de paysages, de coutumes et de modes de vie à jamais disparus. Journal d’une certaine élite, voix de la France avec des abonnés dans plus de 150 pays, L’Illustration a laissé une trace indélébile dans l’inconscient collectif des Français. L’Illustration a donné lieu à une production iconographique d'une exceptionnelle abondance durant tout un siècle comme en témoignent les articles illustrés du journal ainsi que le riche fonds de documents originaux. Les dessins d'illustrateurs et de grands artistes, interprétés par la gravure ou la lithographie, longtemps uniques modes d’illustration du journal ainsi que les photographies en noir et blanc et en couleur de reporters et photographes de premier plan constituent la richesse du fonds. Qui plus est, L'Illustration est le premier titre de la presse française à avoir utilisé la photographie de manière systématique à partir de la fin du XIXe siècle
.

La France, les femmes et le pouvoir Une recherche en histoire politique, présentée par Eliane Viennot (29-03-15)
"La France, les femmes et le pouvoir est le fruit d'une longue enquête destinée à comprendre l'origine et les caractéristiques de l'«exception française» en la matière. On sait que l'Hexagone fut le dernier des grands pays occidentaux à accorder le droit de vote aux femmes, et qu'il était à la fin du XXe siècle au 65e rang mondial pour la place qu'il leur réserve dans son Parlement. Mais si les faits sont connus, les raisons de cette situation n'ont jamais fait l'objet d'études approfondies. Parfois attribuées à un mystérieux «retard français», elles font surtout l'objet d'un tabou historique. Ce tabou s'éclaire lorsqu'on saisit que l'exception française ne date pas d'hier, qu'elle a eu longtemps un tout autre visage, et que ceux qui ont le plus travaillé à l'exclusion des femmes des positions de pouvoir ne sont pas ceux que l'on croit généralement. Du début à la fin du Moyen Âge, en effet, la France s'est plutôt signalée par un ample partage des responsabilités entre les sexes. C'est à ce partage que s'attaquèrent, le jugeant incongru, les troupes d'hommes grossissantes qui s'investirent dans la construction de l'État et le commentaire de la vie politique, en se donnant les moyens de gagner à leur point de vue des groupes de plus en plus nombreux. Cette histoire n'a pourtant rien de linéaire. Elle est au contraire remplie de conflits, de polémiques, de reculs et d'avancées, de mises au point de stratégies, de batailles perdues ou gagnées… dont l'Histoire qui s'enseigne à l'école ou à l'université ne dit généralement rien, ou rien de compréhensible. Ce site donne accès à :
- la présentation des ouvrages, leur table des matières, des extraits
- la liste des articles et études d'approfondissement qui ont accompagné la publication des ouvrages
- des informations sur la (les) loi salique
- la liste des femmes qui ont gouverné en France
- des informations et les publications sur quelques-unes des femmes qui ont joué un rôle majeur dans cette histoire."

La Troisième République (1871-1900) par John LABUSQUIÈRE, Histoire Socialiste, (1789-1900), SOUS LA DIRECTION DE, Jean JAURÈS, TOME XII

Marguerite de Valois, dite la reine Margot, Un site proposé par Eliane Viennot (17-07-11)
"Marguerite de Valois (1553-1615) est la dernière fille de Henri II et de Catherine de Médicis. Elle est la sœur des trois derniers Valois (François II, Charles IX, Henri III). Elle épousa Henri de Bourbon, roi de Navarre, en 1572, quelques jours avant le massacre de la Saint-Barthélemy. N'ayant pas eu d'enfant avec lui, elle s'en sépara en 1599, alors qu'il était devenu Henri IV, devenant ainsi la «reine Marguerite». Femme cultivée, mécène reconnue pour ses goûts, autrice de Mémoires, de discours, de poésies et de très nombreuses lettres, femme politique intensément mêlée à la vie mouvementée du royaume de France entre 1570 et 1615, elle est devenue l'objet d'une légende dès la fin du XVIIe siècle, puis, au XIXe siècle, d'un mythe, celui de la «reine Margot» (sobriquet dont Alexandre Dumas est l'inventeur). Ce site permet de prendre connaissance de ces nombreuses facettes, ainsi que d'études qui lui ont été consacrées. Il donne également accès à ses écrits en prose."

 

Médiévales
Créée en 1982, la revue semestrielle Médiévales publie des articles en français sur tous les aspects du Moyen Âge : histoire, littérature et linguistique mais aussi droit, archéologie et histoire de l’art. Éditée par les Presses Universitaires de Vincennes, elle accueille des contributions scientifiques originales réalisées par des chercheurs confirmés ou débutants. Chaque numéro de Médiévales comprend un important dossier thématique coordonné par un spécialiste et un ensemble de rubriques qui traitent de l’actualité de la recherche.
Un index par auteurs, notes de lectures et mots-clefs offre la possibilité à l'internaute d'effectuer des recherches directement sur le site, qui contient par ailleurs les articles dans leur intégralité. Chaque article a son "Abstract" en anglais. (08-04-08)


Napoléon : médiathèque
Le site de la Fondation Napoléon, qui a pour but de faire connaître l'œuvre civile et militaire du Premier et du Second Empire propose dans sa rubrique Médiathèque une recherche iconographique. Recherche par sujet ou par nom de personne. (source BPI).

PopulationData.net
Informations, cartes & statistiques sur les populations. "PopulationData.net est un site d'informations, de cartes et de statistiques sur les populations du monde. Notre vocation est d'informer, simplement, et gratuitement, les internautes sur le monde et les populations qui y vivent." (11-09-05)

14-18 Chronologie Première Guerre Mondiale.

 

Les Traites négrières.
Site francophone à vertu pédagogique, Lestraitesnégrières se veut une base de données sur l'histoire de l'esclavage et de la traite négrière perpétués dans toute l'Afrique durant des siècles. Le site, maintenu par des passionnés, se veut également un témoignage sur les implications contemporaines du commerce des esclaves d'Afrique depuis l'Antiquité. L'interface est sobre, mais le contenu comprend plusieurs dizaines de documents collectés : historiques, textes littéraires, illustrations, vidéos et animations. Une introduction pertinente à ce sujet sensible. (05-03-06)

Visites virtuelles des sites archéologiques
Découvrez les sites archéologiques de l’Homme de Tautavel aux Gaulois en Provence en passant par Paris, ville antique ou encore par Saint-Denis, ville du moyen-âge. Le ministère de la culture et de la communication propose des visites virtuelles, une initiation aux techniques des archéologues et un état des résultats des recherches les plus récentes sur toute une série de sites. Les différents sites présentés sont accessibles par le biais d’une recherche par périodes (de la préhistoire au moyen-âge) et par lieux (en France, hors de France). L’Egypte est aussi représentée avec la visite en ligne de la chapelle du tombeau du dignitaire égyptien Akhethétep, vieille de 4 500 ans : images de synthèse de l’architecture du monument funéraire, panoramique de la chapelle avec son décor sculpté, traduction interactive des hiéroglyphes, photographies...
(05-05-07)

 

Liens brisés

 © LittératureS & CompagnieS

R01-01-16


 

Le symbolisme de la spirale est opposé à celui du cercle; le cercle est religieux, théologique; la spirale, comme le cercle déporté à l'infini, est dialectique : sur la spirale, les choses reviennent, mais à un autre niveau : il y a retour dans la différence, non ressassement dans l'identité (pour Vico, penseur audacieux, l'histoire du monde suivait une spirale). La spirale règle la dialectique de l'ancien et du nouveau; grâce à elle, nous ne sommes pas contraints à penser : tout est dit, ou : rien n'a été dit, mais plutôt rien n'est premier et cependant tout est nouveau.
Roland Barthes, l'Obvie et l'Obtus, p 199

“The time is out point”  
(Le temps est hors de ses gonds)

Shakespeare, Hamlet  

«Aujourd'hui comme hier, le monde est plein de violence. Toujours et encore, d'innombrables hommes sont en train de torturer et de tuer d'autres hommes par toutes les méthodes imaginables. C'est comme si tous les efforts fournis avaient passé sans laisser de traces à côté de la constitution morale de l'espèce». 
 
Wolfgang Sofsky  l'Ère de l'épouvante

 

"Tant de villes rasées, tant de nations exterminées, tant de millions de peuples passés au fil de l'épée, et la plus riche et belle partie du monde bouleversée pour la négociation des perles et du poivre ! Mécaniques victoires."
Montaigne 

(…) pourquoi nos sociétés riches et libres sont-elles devenues incapables d’exercer durablement  une influence émancipatrice sur le reste du monde ? Pourquoi les Lumières dont nous pensons encore être encore les messagers se trouvent-elles récusées – ou combattues – un peu partout sur la planète ?

Jean-Claude Guillebaud  La Trahison des lumières, p 28, 1995

Le mondial contre l’universel

Depuis des siècles, la question de l’universel hante l’histoire occidentale. C’est une «question maudite». Elle alimente quiproquos et malentendus. Elle brouille les catégories, subvertit les positions religieuses ou politiques, fait périodiquement lever fantasmes et intolérances. Elle nourrit également des symétries simplificatrices: l’universel opposé au particulier, l’émancipation citadine contre le crétinisme villageois, l’aspiration au même congédiant la singularité, l’internationalisme planétaire substitué au chauvinisme  national, l’aventure de l’esprit contre l’enracinement naturalisme, la morale contre la pluralité des valeurs, l’idée contre le lieu, l’errance créatrice contre l’enracinement, etc. Derrière ces dualismes querelleurs, la même question se trouve opposée: celle de l’universel. Elle peut être formulée en peu de mots: existe-t-il un principe d’humanité, une valeur d’essence supérieure, capable de transcender les différences de races, de culture ou de sexe pour définir notre commune humanité ? Cette valeur doit-elle l’emporter sur toues les autres ? Voilà bien une question décisive.

Jean Claude Guillebaud, La Refondation du monde, Seuil ed, p 185, 1999.