Littérature
Philosophie
Psychanalyse
Sciences humaines
Arts
Histoire
Langue
Presse et revues
Éditions
Autres domaines
Banques de données
Blogs
Éthique, Valeurs
Informatique, Média
Inclassables
Pays, Civilisations
Politique, Associatif
Sciences & techniques
Mélanges
Textes en ligne
Compagnie de la Lettre

Au Temps, Dictionnaire
Patrick Modiano


Quitter le Temps Blog

Quitter le Temps 2

Décoller du Temps

re présentations

Ressources universitaires

Plan du site
Presentation in english
Abonnement à la Lettre

Rechercher

© LittératureS & CompagnieS
1999-2017

 


Ressources, Etudes, Institutions

 

Académie de Toulouse
"Vous y trouverez toutes les informations institutionnelles nécessaires (enseignement et formation), mais aussi l'actualité des publications philosophiques (livres et revues philosophiques, francophones ou non, et revues "généralistes"), des appels à textes, des textes de philosophes, des répertoires de liens, les informations concernant la formation continue à Toulouse, des informations philosophiques diverses, des annonces de colloques, séminaires et conférences, bref des "événements" philosophiques de diverse nature." (09-04-07)

Antinomies 
Site sur les questions et polémiques concernant l'enseignement de la philosophie : GTD, TPE, ECJS, réformes des programmes de terminale, textes officiels, concours... Également des pages consacrées à Aristote et Épicure

L'anti-somnanbulique  
Site proposant des moyens pour apprendre à philosopher, des essais sur divers thèmes philosophiques et l'histoire de la pensée, des réflexions sur les problèmes contemporains...
     

Michel FOUCAULT : le Gip, l'Histoire, l'Action. Blog  (06-02-11) SITE INTERROMPU

Centre Georges Canguilhem philosophie et histoire des sciences
<<
La science pense. Encore faut-il dégager les ressorts philosophiques de cette pensée par un effort commun des scientifiques et des philosophes pour en tirer tout le bénéfice. L’enjeu d’un tel travail apparaît considérable ; il s’agit de réintégrer la science dans la pensée contemporaine autrement que sur le mode du positivisme aveugle, de l’idolâtrie scientiste ou de la diabolisation.
L’introduction progressive d’un enseignement de la philosophie et histoire des sciences dans les cursus scientifiques et médicaux des universités et dans ceux des écoles d’ingénieurs appelle la création d’une institution ouverte aux scientifiques et aux philosophes qui voudront contribuer à ce nouvel enseignement. Cette institution constituera une instance de réflexion commune, un lieu d’accueil destiné à la formation des uns et des autres, un observatoire permettant l’analyse permanente du mouvement engagé. (...)>> (28-03-05)

Centre International de Recherches et d’Études Transdisciplinaires    
"
Le Centre International de Recherches et Études Transdisciplinaires (CIRET) est une association régie par la loi de 1901, fondée en 1987. Le but de notre association est de développer l'activité de recherche dans une nouvelle approche scientifique et culturelle - la transdisciplinarité - dans sa tentative de prendre en compte les conséquences d'un flux d'information circulant d'une branche de connaissance à une autre et de créer un lieu privilégié de rencontre et de dialogue entre les spécialistes des différentes sciences et ceux des autres domaines d'activité, en particulier, les spécialistes de l'éducation."
 

Le Collège international de philosophie
Le Collège international de philosophie est un lieu où s'engagent et se croisent des pratiques philosophiques inédites. Le travail s'y organise autour de trois axes : la recherche, la formation à la recherche et l'ouverture au public. Le concept principal de son dispositif théorique est celui d'intersection, qui structure le rapport de la philosophie aux autres champs disciplinaires. (09-04-07)

Les conférences en ligne de la BNF    (02-09-13)
Histoire, Philiosophie, Littérature, Sciences

Dialectiques École de Francfort  
Dialectiques. Adorno, Horkheimer, Benjamin, Habermas, Marcuse, Fromm et quelques autres.
"Le site animé par P. Deramaix sur le courant philosophique désigné par Ecole de Francfort se donne deux objectifs : d’une part fournir une information historique et documentaire fiable, de l’autre mettre en lumière les prolongements actuels de "la théorie critique". La création en 1923 d’un Institut für Sozialforschung, à l’Université de Francfort est issue d’un rejet des valeurs capitalisme et d’une volonté de fonder l’ensemble des sciences sur la dialectique marxiste. Très vite, les membres de l’École de Francfort (Adorno, Benjamin, Horkheimer…) furent frappés par la dégradation de l’individu libéral et par l’incapacité parallèle du prolétariat à mettre en pratique l’humanisme que la bourgeoisie avait trahi. "Dialectiques" s’inscrit dans la continuité de cette pensée qui vise à "élaborer une critique radicale de la domination, en cerner les racines théoriques, et donner écho aux mouvements sociaux et de pensée qui, dans l’Histoire comme aujourd’hui, tentent d’abolir la dualité sociale entre maîtres et esclaves." En examinant le concept de rationalité qui sous-tend la société industrielle contemporaine, les continuateurs de l’École de Francfort (Herbert Marcuse, Jürgen Habermas, Erich Fromm, Leo Löwenthal, Friedrich Pollock) dénoncent la double prétention de la rationalité technocratique de pouvoir maîtriser totalement le monde concret (individus et nature) grâce exclusivement aux développements technologiques et de présenter ce type de maîtrise comme la fin de l’esprit humain." ZazieWeb

Encéphi     
Site dont le but est de constituer une encyclopédie hypertexte de la philosophie en français, gratuite et accessible sur la toile. S'adresse principalement aux élèves et enseignants en philosophie.   SITE INTERROMPU

 Encyclopédie philosophique de Stanford  /américain/
Une encyclopédie "dynamique" publiée par l'Université de Stanford, renvoyant à des liens commentés ou à des corrélats à l'intérieur du corpus lui-même. Un travail considérable, sans cesse actualisé. (22-12-02)

Épistémè    (02-09-13)
Présentation du séminaire de recherche pluridisciplinaire Épistémè, axé sur les modalités et méthodes d'accès à la connaissance et regroupant des chercheurs confirmés, des directeurs de recherche et de jeunes doctorants (équipe d'accueil IRIS EA 2289). Principalement formé d'anglicistes, en littérature et civilisation, le séminaire accueille également des spécialistes des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles français, des philosophes, des historiens... Le site donne notamment accès aux compte rendus des communications, à des articles en texte intégral, à la présentation des différents ateliers, à des liens et à une rubrique actualité (annonce de colloques, séminaires...). 

Ethnologue.com   /anglais/ 
Ce site classe et décrit les langues du monde entier par pays et par famille linguistique. (25-04-03)

 

Fonds RICOEUR (17-02-13)
"Paul Ricœur est l’un des philosophes français les plus importants du vingtième siècle, par l’ampleur de sa pensée et l’impact international de son œuvre. Ce site Internet permet de découvrir ou d’approfondir sa vie, son œuvre et sa pensée, et de poursuivre la recherche sur les thèmes qui l’intéressaient. Il offre un accès virtuel à certains documents du Fonds Ricœur, vous faisant ainsi pénétrer dans la bibliothèque de travail personnelle du philosophe ! L’exploration de la pensée de Ricœur ouvre sur le dialogue et les échanges que ce site se propose de favoriser." (25-08-07)

Institut supérieur de philosophie. 20/02/06 Belgique  

 

Internationale situationniste (27-05-13)
Les archives Internationale situationniste ont été mis à jour et réorganisé afin d'améliorer leur consultation. Les Textes de l'Internationale situationniste ont été saisies dans une base de données, et sont disponibles à la bibliothèque de textes. La bibliothèque est entièrement. Images situationnistes et les graphiques connexes sont disponibles sur le lien Images, qui offre actuellement une sélection de graphiques, et un book d'affiches de mai 1968 à Paris. SITE INTERROMPU

Philoctetes       
Site proposant des textes en plusieurs langues (français, grec, latin) de Platon, Parménide, Héraclite, la Bible... « 
Notre site met progressivement en ligne des textes qui fondent notre culture. Il s'agit d’œuvres qui sont à l'origine de la science, de la politique et de la littérature. Nous publions les textes originaux en grec et en latin avec leurs traductions françaises, anglaises et allemandes. » SITE INTERROMPU

Philophil
Cours de philosophie sur le mal et sur autrui. Aide aux concours HEC. Corrigés de dissertations, méthodologie... 

Philosophie et Politique    
Site de philosophie politique d'inspiration marxienne animé par Denis Collin et proposant de nombreux articles en ligne. Un travail important.

Philosophie, informatique, mathématiques
Démarcation entre sciences et pseudo-sciences, affaire Sokal et Bricmont, histoire et philosophie des mathématiques, traductions de textes de Searle, Putnam...    
SITE INTERROMPU .

Philosophie et religions ( Les Signets de la BNF)
(18-04-07)

Philosophie ( Les Signets de la BNF)
(18-04-07)

Philosophie en ligne.com   
Questions de métaphysique et d'ontologie. De très nombreux textes en ligne, et des cours aussi :  intelligents, documentés, lisibles. Prenez votre temps pour découvrir ces travaux de Jean-Pierre Lalloz. SITE INTERROMPU
r

The Minute Philosopher (02-09-13)
site de Christophe Salaün.qui propose une bibliothèque virtuelle composée de plus de mille liens actifs conduisant à des œuvres de grands philosophes, historiens, sociologues. Le nom du site vient de l'œuvre de Berkeley, Alciphron or the minute philosopher.

Le Rasoir philosophique   
De nombreux textes en ligne et des liens. La page personnelle d'un professeur de philosophie. 

Le site de Michel Bitbol   
Programmes de séminaires, de cours, articles, en philosophie de la physique moderne, histoire de la physique du vingtième siècle et philosophie des sciences.
 Un travail considérable.  

Le site de la médiologie  
Élucider les mystères et paradoxes de la transmission culturelle - tel est le but de la médiologie.
On s'efforce de comprendre comment une rupture dans nos méthodes de transmission et de transport suscite une mutation dans les mentalités et les comportements et, à l'inverse, comment une tradition culturelle suscite, assimile ou modifie une innovation technique.
Le regard, plus généralement, porte sur les interactions technique/culture, au carrefour des formes dites supérieures de la vie sociale (religion, art, politique) et des aspects les plus humbles de la vie matérielle (usuels, banals, triviaux).
La médiologie n'est pas une doctrine, ni une morale. Encore moins une «nouvelle science». C'est avant tout une méthode d'analyse, pour comprendre le transfert dans la durée d'une information (transmission). Non un domaine spécial de connaissance (comme l'est la sociologie des médias) mais, plus largement, un mode original de connaissance, consistant à rapporter un phénomène historique aux médiations, institutionnelles et pratiques, qui l'ont rendu possible. On se conduit en médiologue chaque fois qu'on tire au jour les corrélations unissant un corpus symbolique (une religion, une doctrine, un genre artistique, une discipline, etc.), une forme d'organisation collective (une église, un parti, une école, une académie) et un système technique de communication (saisie, archivage et circulation des traces). Ou, plus simplement, quand on met en ligne un dire, la façon de le dire et qui tient à le redire. (...)

 

La Société française de philosophie (24-08-14)
La Société française de philosophie est une société savante très ancienne (fondée en 1901 sur l'initiative de Xavier Léon et André Lalande). Elle a pour objet de réunir les travaux philosophiques en créant un centre de communication et d'information, de travailler au rapprochement des savants et des philosophes, d'instituer des discussions pour préciser le sens et la position des différents problèmes, de critiquer et de déterminer le langage philosophique, de s'occuper des questions relatives à l'enseignement, de préparer l'organisation de congrès. Ses conférences ont vu passer la plupart des grands philosophes et scientifiques du XXe siècle - Bergson, Husserl, Einstein, Langevin, Poincaré, Sartre, Foucault, Lacan, Derrida. Société prestigieuse donc, mais peu nombreuse (350 membres). L'activité est celle d'une société scientifique traditionnelle : quatre conférences par an, un colloque international environ tous les 3-4 ans, publication d'un Bulletin (en fait le texte de chaque conférence avec le transcript de la discussion qui a suivi) chez Vrin éditeur. Des séminaires de recherche réguliers ("Ateliers de la SFP") ont été ouverts en 2009. Outre cela, la Société est propriétaire de la Revue de métaphysique et de morale publiée aux PUF.

STRASS de la Philosophie Blog de Jean-Clet Martin, (27-05-13)

 

ZETESIS (24-08-14)
L'association des doctorants et de jeunes chercheurs en philosophie ancienne et en sciences de l'Antiquité.
Cette association a pour vocation de faciliter les échanges entre doctorants dont les intérêts scientifiques convergent, à l'échelle européenne. Il comporte un annuaire, une rubrique d'annonces (séminaires, colloques, postes, nouveautés éditoriales), et une boite à outils (polices grecques, textes en ligne, etc.). N'hésitez pas à vous inscrire en suivant ce lien et à diffuser toutes les informations dont vous auriez connaissance.

-----------

 

DIVERSITÉ DES CULTURES
La nécessité de préserver la diversité des cultures dans un monde menacé par la monotonie et l'uniformité n'a certes pas échappé aux institutions internationales. Elles comprennent aussi qu'il ne suffira pas, pour atteindre ce but, de choyer des traditions locales et d'accorder un répit aux temps révolus. C'est le fait de la diversité qui doit être sauvé, non le contenu historique que chaque époque lui a donné et qu'aucune ne saurait perpétuer au-delà d'elle-même. Il faut donc écouter le blé qui lève, encourager les potentialités secrètes, éveiller toutes les vocations à vivre ensemble que l'histoire tient en réserve; il faut aussi être prêt à envisager sans surprise, sans répugnance et sans révolte ce que toutes ces nouvelles formes sociales d'expression ne pourront manquer d'offrir d'inusité. La tolérance n'est pas une position contemplative, dispensant les indulgences à ce qui fut ou à ce qui est. C'est une attitude dynamique, qui consiste à prévoir, à comprendre et à promouvoir ce qui veut être. La diversité des cultures humaines est derrière nous, autour de nous et devant nous. La seule exigence que nous puissions faire valoir à son endroit (créatrice pour chaque individu des devoirs correspondants) est qu'elle se réalise sous des formes dont chacune soit une contribution à la plus grande générosité des autres. 

Claude Lévi-Strauss, Le double sens du progrès, in Race et histoire, éditions Gonthier, UNESCO, 1961.

 

"Fantaisie mystérieuse de la nature"
Il faut que l’homme retrouve dans ce monde non seulement un domicile mais aussi un «chez soi», que son monde ait un ordre, une culture, un style. Qu’on y respecte avec sensibilité, même si ce doit être  au détriment de la productivité, le profil du paysage ; qu’on vénère la fantaisie mystérieuse de la nature, de ses couleurs, et la multitude des liens impénétrables qui la rendent homogène ; que les villes et les rues aient leur caractère particulier, leur atmosphère unique ; que la vie humaine ne se réduise pas à la production répétitive des biens et à leur consommation, mais que des possibilités multiples lui soient ouvertes ; que les gens cessent d’être un troupeau, une marchandise manipulable et uniformisée, consommateurs de culture télévisée. 
Vaclav Havel, Interrogatoires à distance, ed. de l’Aube, 1989

 

Nos sociétés ne tiennent-elles pas debout grâce à des «valeurs» (civisme, conscience professionnelle minimale, respect des interdits fondateurs, etc.) qui ne survivent elles-mêmes qu’en mobilisant je ne sais quel «sacré» résiduel ou dégradé ? Nous ne serions plus enté que sur des «lambeaux» d’humanité perdue, nos vies collectives ne reposeraient plus que sur des «reliquats»  spirituels, des gisements en voie d’épuisement et que, en tout cas, rien ne renouvelle plus.
Maurice Bellet, La seconde humanité. De l’impasse majeure de ce que nous appelons l’économie, Desclée de Brouwer, 1994

 

 

Liens brisés

 © LittératureS & CompagnieS
R13-02-16

 


 

Ce qui se prépare à un rythme incalculable et très rapide, c'est un nouvel homme bien sûr, un nouveau corps de l'homme, un nouveau rapport du corps de l'homme aux machines. On aperçoit déjà cette transformation. Quand je parle des machines, je pense aussi bien aux machines à signes qu'aux machines de mouvement, de déplacement. C'est même la station debout qui se trouve changée, ledit "homme" est en train de traverser une zone de grande turbulence. Là encore, je n'ai pas de réponse unilatérale. Tous les éléments de cette mutation en cours me font peur et en même temps me paraissent devoir être salués et affirmés. Ce que je dois faire dans ces cas-là, c'est avouer, déclarer, rendre manifeste de la façon la plus formalisée possible, cette contradiction de mon désir. Je suis attachés aux formes existantes ou héritées de la condition humaine, du corps de l'homme, de ce qui lui est proche, de son rapport au politique, aux signes, aux livres, au vivant, et en même temps je ne veux pas dire non à tout ce qui vient de l'avenir. Qu'il s'agisse du vivant, des prothèses, des greffes, du génome, de toute l'aventure technologique de communication, des médias qui transforment profondément l'espace public et privé. Jacques Derrida, Sur Parole, ed de l'Aube, 1999

 

<< Nous, les gens réputés cultivés,savants artistes, philosophes, clairvoyants et informés, il nous faut nous rendre compte que l'immense majorité de la société vit dans une misère symbolique faite d'humiliation et d'offense.>> Bernard Stiegler, De la misère symbolique, ed. Galilée 

 

On peut lire un texte (qui n'existe pas en "soi") comme un témoignage dit sérieux ou authentique, comme une archive ou comme un document, comme un symptôme ou comme l'œuvre  d'une fiction littéraire qui stimule tous les statuts énumérés. Jacques Derrida, Droit de regard.

 

 

 

Formellement (...), la propriété dépend essentiellement d'un certain morcellement des choses : s'approprier, c'est fragmenter le monde, le diviser en objets finis, assujettis à l'homme, à proportion même de leur discontinu : car on ne peut séparer sans finalement nommer et classer, et dès lors, la propriété est née.  

Roland Barthes, "L'Aventure sémiologique", 1985, Seuil, ed.

 

 

 

 

LOGOSPHERE
Tout ce que nous lisons et entendons, nous recouvre comme une nappe, nous entoure et nous enveloppe comme un milieu : c'est la logosphère. Cette logosphère nous est donnée par notre époque, notre classe, notre métier : c'est une "donnée" de notre sujet. Or , déplacer ce qui est donné ne peut être que le fait d'une secousse ; il nous faut  ébranler la masse équilibrée des paroles, déchirer la nappe, déranger l'ordre lié des phrases, briser les structures du langage (toute structure est un édifice de niveaux).
Roland Barthes, Bruissement de la Langue, p244,  in "Brecht et le discours", 1975

 

 

 

DISCOURS POLITIQUE ET ORIGINE RELIGIEUSE
Combien il serait passionnant, pourtant (et peut-être utile) de pouvoir lire la politique dans l'épaisseur de son texte. Derrière la rationalité des grands systèmes occidentaux, tel le marxisme, peuvent se tenir des logiques, des tours, des protections, des astuces qui appartiennent à tout un autre univers. Sous le discours de l'homme politique, toujours rétablir l'origine religieuse .
Roland Barthes, Chroniques  du Nouvel Observateur, du 29/1/79

 

L'intellectuel

A mes yeux, l'intellectuel n'a pas à faire valoir son discours sur celui des autres. Il essaie plutôt de donner place au discours des autres. Cela ne veut pas dire qu'il doive se taire, car on tomberait dans le masochisme... Son rôle est d'ouvrir des possibilités de discours, et de mêler le sien aux autres, d'entrelacer son discours avec celui des autres, comme un support. 

L'intellectuel n'a plus non plus de fonction prophétique. Au lieu de se demander : « Qu'est-ce que ça va être ? », « Vers quoi faut-il aller ? », on essaie plutôt de poser des questions au présent : « Que se passe-t-il ? », « Qui sommes-nous ? ». Au lieu de donner un coup de sifflet et de mettre tout le monde en rang pour proclamer « Voilà l'objectif ! », mieux vaut chercher à comprendre ce qui se passe actuellement, ce que nous faisons, quels sont les rapports de pouvoir qui passent à travers nous sans que nous le sachions, quel est donc l'événement que nous constituons, ou bien dont nous sommes les dupes ; et mieux vaut encore se demander : « Qui sommes-nous en train de duper ? », « Où sont les pièges ? », etc. Pour moi, ce qui constitue aujourd'hui les intellectuels, c'est cette inquiétude de l'actualité. Nous sommes plutôt journalistes que prophètes, mais journalistes de nous-mêmes. Voilà les fonctions qu'on a essayé de dégager.

Michel Foucault Entretien avec Roger- Pol Droit, juin 1975