Littérature
Philosophie
Psychanalyse
Sciences humaines
Arts
Histoire
Langue
Presse et revues
Éditions
Autres domaines
Banques de données
Blogs
Éthique, Valeurs
Informatique, Média
Inclassables
Pays, Civilisations
Politique, Associatif
Sciences & techniques
Mélanges
Textes en ligne
Compagnie de la Lettre

Au Temps, Dictionnaire
Patrick Modiano


Quitter le Temps Blog

Quitter le Temps 2

Décoller du Temps

re présentations

Ressources universitaires

Plan du site
Presentation in english
Abonnement à la Lettre

Rechercher

© LittératureS & CompagnieS
1999-2017

 

Herman MELVILLE

Biographie

 

Herman Melville (1819-1891) est né à New York. Il était fils d'un marchand d'origine écossaise qui fit faillite et mourut en 1832. Aussi, à l'âge de quinze ans, Melville dut-il abandonner ses études a l'Albany Académy pour gagner sa vie en exerçant divers métiers. En 1839 commence sa carrière de marin comme garçon de cabine sur le Highlander en route pour Liverpool, expérience dont il tirera Redburn (1849). Son voyage suivant le conduit dans le Pacifique à bord d'un baleinier, le Acushnet, et lui fournira des matériaux pour Moby Dick (1851). Il déserte, gagne les îles Marquises, est capturé par des cannibales avec lesquels il passe quelques semaines, très amicalement. Il les quitte grâce a un baleinier australien, le Lucy Ann, mais est débarqué à Tahiti a la suite d'une mutinerie. Ces aventures dans les mers du Sud sont relatées dans ses deux premiers livres, Tapi (1846) et Omoo (1847), qui le rendent célèbre. Il revient au pays comme matelot à bord de la frégate United States, dont il s'inspirera pour La vareuse blanche (1850).
Melville se marie et s'établit a New York en 1847. Il publie en 1849 Mardi, le premier de ses grands romans allégoriques. C'est un échec. En 1850, il achète une ferme près de Pittsfield. Massachusetts, et devient l'ami intime de son voisin, Nathaniel Hawthome. C'est alors qu'il entreprend d'écrire Moby Dick, l'histoire de la baleine blanche, qui restera comme un des livres capitaux de l'histoire de la littérature. Mais Moby Dick est mal compris et a peu de succès. Dans la même veine, il écrit alors Pierre ou Les ambiguïtés (1852). On continue à lui reprocher de ne pas écrire des aventures exotiques dans le style de Tapi et Omoo.
En somme, sa célébrité littéraire n'a pas duré plus de six ans. Vaincu, Melville va travailler jusqu'à la fin de sa vie au service des Douanes de New York. Il écrit quelques poèmes, et aussi des nouvelles pour les magazines.
Mais il se trouve que ces nouvelles sont admirables: Benito Cereno, Bartleby l'écrivain... En 1857, encore un roman qui tombe à plat: Le grand escroc. Et, juste avant sa mort, ce chef-d'œuvre, Billy Budd, qui ne sera publié qu'en 1924.


© Gallimard

Liens brisés