Littérature
Philosophie
Psychanalyse
Sciences humaines
Arts
Histoire
Langue
Presse et revues
Éditions
Autres domaines
Banques de données
Blogs
Éthique, Valeurs
Informatique, Média
Inclassables
Pays, Civilisations
Politique, Associatif
Sciences & techniques
Mélanges
Textes en ligne
Compagnie de la Lettre

Au Temps, Dictionnaire
Patrick Modiano


Quitter le Temps Blog

Quitter le Temps 2

Décoller du Temps

re présentations

Ressources universitaires

Plan du site
Presentation in english
Abonnement à la Lettre

Rechercher

© LittératureS & CompagnieS
1999-2017

 


Photographes

Diane Arbus NOUVEAU (20-03-2015)

Richard AVEDON (1923-2004), Biographie.

Richard Avedon NOUVEAU (20-03-2015)

Olivier AMSELLEM Relecture (11-03-2015)

David ANCELIN Relecture (11-03-2015)


David ANCELIN
(le site) Relecture (11-03-2015)

Roger BALLEN, exposition à la BNF. Relecture (11-03-2015)

Audrey BARTHES / Michel AMARAL Relecture (11-03-2015)
Deux photographes qui commencent une oeuvre exigeante et dont il faut suivre le travail.
Sections, Découpages, Entours, Bernard Obadia

 

Alain BRUNET
Le travail photographique d'Alain Brunet réinterprète le rapport à l'histoire de la peinture par un jeu de citations. Mais à côté, en même temps, dans un geste autre, il "photographie avec la main" ou change le niveau de perception, donne des visions de la réalité qui sont inédites et, partant, étranges. Il classe son travail en donnant des noms de domaines : "Champs", "Ecrans", "Sols", "interludes porno", "pare-brises", "rapidité", etc, mais les uns et les autres cohabitent, fusionnent, se répondent dans une sorte de grande unité. Suivons ce travail audacieux et pertinent. Visible et réflexif, en somme.
 (26-12-08)

 

William Eggleston NOUVEAU (20-03-2015)

Elliot Erwitt NOUVEAU (20-03-2015)

Denis DARZACQ Relecture (11-03-2015)
Le site. actualité l portefeuilles l livres l TEXTES, Presse l expositions l collections, Commandes, résidences ... l de contact l plongeurs l privilèges

 Gisèle DIDI  Relecture (11-03-2015)
Gisèle Didi est photographe : elle prend des photos : d'abord de sa vie (chaque jour de l'année 2001 a ses images dans ses Chroniques ordinaires), mais aussi des clichés aléatoires, des portraits d'invités, des instantanés de rencontres. On découvrira également sur son site des travaux sur des scènes de la vie juive, ou bien sur les femmes à nattes. Le regard qu'elle y porte est on ne peut plus personnel, pas du tout complaisant.
(04/09/02)

HCB

Caroline ZIOLKO, Henri Cartier-Bresson : le Leica, la rue, la vie en franc-tireur de la Street Photography
(05-04-09)

Fondation Henri Cartier Bresson Relecture (11-03-2015)

Tête à Tête
Une exposition de la National Gallery de Londres, organisée en 2000
*La même exposition sur le site du Washington Post photology.com
Un site de photographies italien qui montre des photos d'Henri Cartier-Bresson

. (11-08-04)

Tristan Fortin le Breton No man's land urbains Relecture (11-03-2015)
Une musique lancinante accompagne l'immersion dans les Territoires de Tristan Fortin le Breton. Ce photographe québécois a capté, avec un procédé ancien noir et blanc, l'âme de terrains vagues en marge du Grand Montréal, "des lieux sans vocation définie, empreints pour [lui] d'une rande poésie, conférée par la pression d'un développement imminent". Plusieurs années après, il est revenu sur ses pas. Ses clichés anciens et récents des mêmes endroits révèlent l'étalement urbain à l'œuvre, "miroir de notre prospérité et de notre course à la croissance économique". En complément de cette balade en apesanteur aux confins de la ville, l'Office national du film canadien propose de visionner des documentaires datant des années 1960 et 1970 sur les mutations urbaines.

Simon Hoegsberg.    Relecture (11-03-2015)
100 mètres à l'échelle existentielle. Le photographe anglais Simon Hoegsberg est l'auteur de We're all gonna die, un petit exploit technique : réaliser une photo de 100 mètres de large mettant en scène 178 personnes sur un pont de gare à Berlin durant l'été 2007. Dix-sept mois de labeur ont été nécessaires.

Viviane Maier NOUVEAU (20-03-2015)

Mary Ellen Mark NOUVEAU (20-03-2015)

Joel Meyerowitz NOUVEAU (20-03-2015)

Nicéphore Niépce      Relecture (11-03-2015)
Sous la forme d'un musée, la ville de Chalon-sur-Saône rend hommage au plus illustre de ses enfants : Nicéphore Niépce. Véritable inventeur de la photographie, associé de Daguerre, Niépce est beaucoup moins connu que l'inventeur des daguerréotypes. Grâce à une biographie et à une présentation de ses travaux, on peut juger de son apport essentiel. En complément, le musée consacre des rubriques à la daguerréotypie et à la calotypie, rendant hommage au passage à Talbot. Talbot, Daguerre, Niépce : trois inventeurs pour une seule invention.   

Martin Parr NOUVEAU (20-03-2015)

 FILH Les Planches
Le photographe Filh estime que "le réel ne peut plus se condenser en une image unique et décisive". Pour lui, "le monde éclate en mille éclats numériques et se déforme, se reforme en une fiction photogra-phique formelle et morcelée (seule façon de toucher le réel sans qu'il se dérobe) dont les interstices laissent peut-être quelque espoir d'entrevoir l'autre côté du décor". Si l'aventure des Planches est aujourd'hui finie, son "exploration par le nombre se poursuit, toujours à la recherche d'une voie vers un autre monde". >> Deviations (30-10-04)

Alex Sievers
Galeries de photos sur la nature et les voyages. Découvrez des photos de villes, villages, paysages... de tous les continents. Visitez notamment le portfolio (séries monochromes, paysages ou portraits)
. (20-07-04)

Shadow and light (ombre et lumière)
De très belles images par Nicolai Cornell mais la navigation dans le site n'est pas aisée.
(03-08-05)

Stephen Shore NOUVEAU (20-03-2015)

Klavdji SLUBAN (17-02-13)

Louis Stettner Relecture (11-03-2015)

Phillip TOLEDANO Relecture (11-03-2015)
Le photographe américano-marocain

Liens brisés

 © LittératureS & CompagnieS
R211-03-15

 


 

"Le dessin et la couleur ne sont point distincts. Au fur et à mesure que l'on peint, on dessine. Plus la couleur s'harmonise, plus le dessin se précise. Quand la couleur est à sa richesse, la forme est à sa plénitude."
" La lumière et l'ombre sont un rapport de couleurs. Il n'y a ni peinture claire, ni peinture foncée, mais simplement des rapports de tons. Quand ceux-ci sont mis avec justesse, l'harmonie s'établit toute seule."
" Faire un tableau, c'est composer. La peinture est l'art de combiner des effets, c'est à dire d'établir des rapports entre les couleurs, les contours et les plans." Paul Cézanne

" L'an dernier j'ai suivi Claude Monet à la recherche d'impressions. Ce n'était plus un peintre, en vérité, mais un chasseur. Il allait, suivi d'enfants qui portaient ses toiles, cinq ou six toiles représentant le même sujet à des heures diverses et avec des effets différents. Il les prenait et les quittait tour à tour, suivant les changements du ciel. Et le peintre, en face du sujet, attendait, guettait, le soleil et les ombres, cueillait en quelques coups de pinceau le rayon qui tombe ou le nuage qui passe, et, dédaigneux du faux et du convenu, les posait sur la toile avec rapidité. Je l'ai vu saisir ainsi une tombée étincelante de lumière sur la falaise blanche et la fixer à une coulée de tons jaunes qui rendaient étrangement surprenant l'effet de cet insaisissable et aveuglant éblouissement. Une autre fois, il prit à pleines mains une averse abattue sur la mer et la jeta sur sa toile. Et c'était bien de la pluie qu'il avait peinte ainsi, rien que de la pluie voilant les vagues, les roches et le ciel à peine distincts sous ce déluge."
La vie d'un paysagiste, 28 septembre Maupassant, 1886

" Dire que la couleur est redevenue expressive, c'est faire son histoire. Pendant longtemps, elle ne fut qu'un complément du dessin. Raphaël, Mantegna ou Dürer, comme tous les peintres de la Renaissance, construisent par le dessin et ajoutent ensuite la couleur. Au contraire les Primitifs italiens et surtout les Orientaux avaient fait de la couleur un moyen d'expression... De Delacroix à Van Gogh et principalement à Gauguin en passant par les impressionnistes qui font du déblaiement et par Cézanne qui donne l'impulsion définitive et introduit les volumes colorés, on peut suivre cette réhabilitation du rôle de la couleur, la restitution de son pouvoir émotif." Matisse (1945)


" L'Art moderne repousse généralement la plupart des moyens de plaire mis en œuvre par les grands artistes du temps passé [...] Les peintres nouveaux procurent à leurs admirateurs des sensations artistiques uniquement dues à l'harmonie des lumières impaires [...]C'est un art plastique entièrement nouveau. Il n'en est qu'à son commencement et n'est pas aussi abstrait qu'il voudrait l'être. La plupart des nouveaux peintres font bien de la mathématique sans le ou la savoir, mais ils n'ont pas encore abandonné la nature qu'ils interrogent patiemment à cette fin qu'elle leur enseigne la route de la vie."
Les peintres cubistes, Guillaume Apollinaire 1913

" A cet égard, on comprend l'hésitation et même le recul de quelques uns devant la peinture de Nicolas de Staël d'apparence trop élémentaire pour eux. Ils lui cherchaient une profondeur, et celle-ci, il la leur présentait, comme fond les grands artistes, tout en surface, et avec ce dépouillement qui est si long à obtenir à partir d'une richesse originelle, dépouillement d'ailleurs qui n'entame en rien cette richesse. [...] Cette peinture faite à l'aide des sensations tactiles et motrices, qui emploie la truelle et le couteau plus que le pinceau, finit par caresser le cœur. C'est -comment dire ?- une sorte de rêve abstrait."
Portrait posthume de Nicolas de Staël, Jean Grenier 1955