Littérature
Philosophie
Psychanalyse
Sciences humaines
Arts
Histoire
Langue
Presse et revues
Éditions
Autres domaines
Banques de données
Blogs
Éthique, Valeurs
Informatique, Média
Inclassables
Pays, Civilisations
Politique, Associatif
Sciences & techniques
Mélanges
Textes en ligne
Compagnie de la Lettre

Au Temps, Dictionnaire
Patrick Modiano


Quitter le Temps Blog

Quitter le Temps 2

Décoller du Temps

re présentations

Ressources universitaires

Plan du site
Presentation in english
Abonnement à la Lettre

Rechercher

© LittératureS & CompagnieS
1999-2017

 


Musées, Expositions, Galeries

 

A

Arthéos, Galerie virtuelle d'art africain
ARTHEOS présente des oeuvres d'arts traditionnels, essentiellement les arts anciens d'Afrique, et dont le choix et la sélection des pièces se fondent sur l'authenticité et l'esthétique. L'ancienneté est une exigence incontournable et indispensable pour apprécier et appréhender cet art universel. L'attrait plastique de ces oeuvres, souvent remarquables, et systématiquement complétées d'un texte décrivant l'objet et son origine.
En effet, sans prétendre à l'exhaustivité, ni des formes ni des cultures, il nous a semblé nécessaire de conserver le lien fragile existant entre l'
oeuvres et ses racines. De même, afin de saisir l'objet dans son sens primordial, en d'autres termes, son efficacité, il est essentiel de percevoir sa signification intrinsèque. Au delà de la beauté formelle et du sens spirituel, l'expérience proprement africaine et sa manière de vivre l'Univers révèlent que tout objet possède une âme. Cette émotion permet de voir ce que d'autres ne voient pas, sans pour autant dévoiler totalement au profane ce savoir d'initié. (29-07-04)

ArtFloor    
Depuis 10 ans, la Galerie ArtFloor parcourt les écoles d'art, les ateliers et divers lieux de création alternatifs pour vous faire découvrir les futurs talents de demain : peintres, photographes, sculpteurs. Venez découvrir notre sélection d'oeuvres d'Art ... (24-02-13)

B

 

C

 

Centre International d'Art Contemporain  Montréal.   
"Créé en 1983, le Centre international d'art contemporain de Montréal (CIAC) est un organisme à but non lucratif ayant comme objectifs d'organiser des expositions et des événements en art contemporain, de produire des documents écrits et audio-visuels et d'accueillir le public lors de visites commentées et de conférences." (revisité le 26-11-03)

Centre Pompidou Paris.
LE centre d'art moderne et contemporain.

La Compagnie
" La compagnie est d’abord un atelier d’artistes, un espace de création. Son projet est complexe car il s’agit d’un lieu pluridisciplinaire : en cela il fonde sa pertinence en ouvrant un large spectre dans les possibilités d’expérimenter, d’interroger les relations possibles entre l’art et le politique, le processus et l’œuvre, le poétique et le social (...)" (12-02-05)

D

E

Expositions virtuelles de la BNF  
Le site des expositions virtuelles de la Bibliothèque nationale de France (BnF) à travers :
la galerie du livre et de la littérature ; la galerie d’histoire des représentations ; la galerie des arts et de l’architecture ; la galerie de photographie ; la Galerie des cartes et des globes. Galerie du livre et de la littérature (24-02-13)

 

Euromuse.net
Portail des musées européens. Indispensable pour trouver des informations sur un musée ou une exposition. (03-07-04)

F

G

Guggenheim, Catalogues en ligne (06-02-12)
La Fondation Guggenheim a numérisé une centaine de catalogues d'anciennes expositions, qui sont désormais commentés et consultables librement en ligne. Le site devient non seulement une mine d'informations sur les artistes et les courants, mais il offre aussi une délectable plongée dans le passé.

Guggenheim Bilbao  
Visite du musée de la fondation d'art contemporain : architecture, historique, collections et expositions. 

 

H

 

I

Institut d'Art Contemporain  Villeurbanne. 
Sans doute, l'un des meilleurs sites francophones sur l'art contemporain. Il dirige vers de multiples ressources et bénéficie d'une qualité éditoriale dont devraient s'inspirer certaines grandes institutions...
(revisité le 24-01-04)

 

J

K

L

Laboratoires d'Aubervilliers 
Ces Laboratoires d'Aubervilliers sont un lieu de travail, un espace public de recherche et de réflexion sur l'art. Ils accueillent des artistes nationaux et internationaux de toutes disciplines (arts de la scène, arts plastiques et visuels, littérature, musique, cinéma). Le site Internet des Laboratoires dont il faut souligner le travail graphique (mise en page, photographies artistiques...), met en valeur les artistes accueillis chaque année. (2-08-04)

Le Louvre   Paris.

 

Le Mac VAL Musée d'Art Comtemporain du Val-de-Marne.
Symbole d’une politique culturelle du département innovante, le musée sera un espace d’échanges et d’expression pour les artistes et un outil au service de tous les publics. (20-12-05)

 

La maison rouge
" Créée à l’initiative d’une personne privée, Antoine de Galbert, amateur d’art engagé sur la scène artistique française, la maison rouge est une fondation reconnue d’utilité publique. Sa vocation est de promouvoir les différentes formes de la création actuelle au travers de la présentation d’expositions contemporaines. Offrant aux œuvres et aux artistes plus de mille mètres carrés d’espaces d’expositions, la maison rouge invite des commissaires indépendant à explorer la diversité des champs de la recherche artistique actuelle, souvent par le biais de grandes collections privées internationales." La fondation veut, au long des expériences de l’art qu’elle provoque et propose, privilégier la multiplicité des démarches, des pratiques et des approches. (07-08-06)

Le Laboratoire
Ouvert depuis 2007, Le Laboratoire est un lieu d’art et de design aux frontières de la science ; il s’inscrit sous l’égide du réseau international ArtScience Labs, créé par David Edwards (écrivain et professeur à l’Université d’Harvard). Les expériences exposées au Laboratoire sont issues de la rencontre entre créateurs et scientifiques ; elles sont vouées à des fins éducatives, humanitaires et commerciales lorsque l’innovation est le catalyseur d’un produit. (05-02-08)

Le Magasin   
Centre National d'Art Contemporain de Grenoble.

Louisiana Muséum

 

M

MET New York  The Metropolitan Museum of Art

Musées (Les Signets de la BNF) (27-04-07)

Musée d'Art Contemporain de New York MoMA

Musées du Vatican (23-02-04)
Musée du Vatican, visites virtuelles (29-08-05)

Musée Fesch Ajaccio  
Un site à découvrir qui met en valeur les œuvres d'un musée qui gagne à être visité.  

Musées du monde 
Une liste assez exhaustive réalisée par le Monde des Arts.

Musée Maillol
Exposition en cours, collection permanente, l'oeuvre de Maillol, Fondation Dina Vierny, historique des expositions, Agenda et services, boutique en ligne. Le graphisme du site est magnifique. (09-10-04)


Musée Marmottan Monet
Le musée qui abrite la plus grande collection au monde d'oeuvres de Claude Monnet, dont une série des nymphéas.

 

Le Musée Reattu Arles

N

O

P

Palazo GRASSI, Collection François Pinault, Venise (25-08-07)

Palais de Tokyo (24-02-13)
C'est désormais un grand espace dédié à l'art contemporain. "Effervescent, enjoué, aventureux, le Palais de Tokyo, créé en 2002, réveillait Paris : anti-musée par excellence, friche rebelle dans le 16e arrondissement, “palais” décalé et ambitieux, lieu d’échanges et de surprises, il fut le pionnier d’un mouvement de réconciliation entre la Ville Lumière et l’art contemporain. Son modèle puis sa programmation ont fait école bien au-delà des frontières françaises, aussi bien dans le cercle des spécialistes que parmi les amateurs et le grand public. Fort de ces années de succès, le Palais de Tokyo devient, en 2012, l’un des plus grands sites dédiés à la création contemporaine en Europe, sa superficie passant de 8 000 m² à 22 000 m². Il s’étend désormais jusqu’à la Seine, formant un trait d’union à flanc de colline entre la Tour Eiffel et les Champs-Elysées. Son succès, son esprit d’aventure et ses nouveaux espaces mis au service des artistes, de leurs gestes et de leurs regards augmentent notre capacité à percevoir, à imaginer et à ouvrir des voies nouvelles. Aujourd’hui, l’extension de son territoire et de son projet donne au Palais de Tokyo l’occasion de repenser le rôle de l’institution culturelle face à l’accélération permanente de nos vies. Il devient le lieu de la rencontre entre nous-mêmes et l’art de notre temps. Un lieu né, habité et grandi de ses contradictions. Enchanté et violent, poétique et transgressif, sensuel et méditatif, vaste et intime, public et secret , où l’on sait être enthousiaste sans être pontifiant, décontracté et attentif, pointu mais accessible, où l’on ne travaille pas sur l’art mais avec l’art, et où celui-ci nous travaille. Ce Palais de Tokyo devient une destination dont les larges espaces sont aussi mobiles que les existences qui la traversent. Un embarcadère perpétuel arrimé au fleuve, un jardin en terrasses dont les sentiers bifurquent, une utopie en marche, une interface dont les habitants et les visiteurs vivent à la fois dans et hors les codes de la ville, de la “culture”, du quotidien. Un territoire, proposant aux explorateurs du présent, la possibilité modeste et essentielle de goûter la pulsation et les saveurs de ce qui émerge, nous rendant enfin contemporain des audaces de notre propre époque."

 

Q

 

R

La Réunion des Musées Nationaux 
Histoire et missions de la RMN, Présentation de 33 musées nationaux dont le musée d'Orsay, publications, boutiques, etc.

 

S

Stedelijk Museum - Amsterdam
Le Stedelijk Museum est une institution internationale dédiée à l'art et le design moderne et contemporain.

T

Tate Modern Londres
Désormais une référence de l'art contemporain
en Europe à l'instar du Centre Pompidou. (10-02-04)

U

 

V

Voyages en Orient   
Un dossier de la BNF à partir d'une exposition.  

 

W

X

Y

Z

 

 

Liens brisés

 © LittératureS & CompagnieS

R25-02-16


 

 

"Le dessin et la couleur ne sont point distincts. Au fur et à mesure que l'on peint, on dessine. Plus la couleur s'harmonise, plus le dessin se précise. Quand la couleur est à sa richesse, la forme est à sa plénitude."
" La lumière et l'ombre sont un rapport de couleurs. Il n'y a ni peinture claire, ni peinture foncée, mais simplement des rapports de tons. Quand ceux-ci sont mis avec justesse, l'harmonie s'établit toute seule."
" Faire un tableau, c'est composer. La peinture est l'art de combiner des effets, c'est à dire d'établir des rapports entre les couleurs, les contours et les plans." Paul Cézanne

" L'an dernier j'ai suivi Claude Monet à la recherche d'impressions. Ce n'était plus un peintre, en vérité, mais un chasseur. Il allait, suivi d'enfants qui portaient ses toiles, cinq ou six toiles représentant le même sujet à des heures diverses et avec des effets différents. Il les prenait et les quittait tour à tour, suivant les changements du ciel. Et le peintre, en face du sujet, attendait, guettait, le soleil et les ombres, cueillait en quelques coups de pinceau le rayon qui tombe ou le nuage qui passe, et, dédaigneux du faux et du convenu, les posait sur la toile avec rapidité. Je l'ai vu saisir ainsi une tombée étincelante de lumière sur la falaise blanche et la fixer à une coulée de tons jaunes qui rendaient étrangement surprenant l'effet de cet insaisissable et aveuglant éblouissement. Une autre fois, il prit à pleines mains une averse abattue sur la mer et la jeta sur sa toile. Et c'était bien de la pluie qu'il avait peinte ainsi, rien que de la pluie voilant les vagues, les roches et le ciel à peine distincts sous ce déluge."
La vie d'un paysagiste, 28 septembre Maupassant, 1886

" Dire que la couleur est redevenue expressive, c'est faire son histoire. Pendant longtemps, elle ne fut qu'un complément du dessin. Raphaël, Mantegna ou Dürer, comme tous les peintres de la Renaissance, construisent par le dessin et ajoutent ensuite la couleur. Au contraire les Primitifs italiens et surtout les Orientaux avaient fait de la couleur un moyen d'expression... De Delacroix à Van Gogh et principalement à Gauguin en passant par les impressionnistes qui font du déblaiement et par Cézanne qui donne l'impulsion définitive et introduit les volumes colorés, on peut suivre cette réhabilitation du rôle de la couleur, la restitution de son pouvoir émotif." Matisse (1945)


" L'Art moderne repousse généralement la plupart des moyens de plaire mis en œuvre par les grands artistes du temps passé [...] Les peintres nouveaux procurent à leurs admirateurs des sensations artistiques uniquement dues à l'harmonie des lumières impaires [...]C'est un art plastique entièrement nouveau. Il n'en est qu'à son commencement et n'est pas aussi abstrait qu'il voudrait l'être. La plupart des nouveaux peintres font bien de la mathématique sans le ou la savoir, mais ils n'ont pas encore abandonné la nature qu'ils interrogent patiemment à cette fin qu'elle leur enseigne la route de la vie."
Les peintres cubistes, Guillaume Apollinaire 1913

" A cet égard, on comprend l'hésitation et même le recul de quelques uns devant la peinture de Nicolas de Staël d'apparence trop élémentaire pour eux. Ils lui cherchaient une profondeur, et celle-ci, il la leur présentait, comme fond les grands artistes, tout en surface, et avec ce dépouillement qui est si long à obtenir à partir d'une richesse originelle, dépouillement d'ailleurs qui n'entame en rien cette richesse. [...] Cette peinture faite à l'aide des sensations tactiles et motrices, qui emploie la truelle et le couteau plus que le pinceau, finit par caresser le cœur. C'est -comment dire ?- une sorte de rêve abstrait."
Portrait posthume de Nicolas de Staël, Jean Grenier 1955

 

De la surface vers le 'centre vital interne' de l'œuvre d'art : observer d'abord les détails à la superficie visible de chaque oeuvre en particulier (...); puis grouper ces détails et chercher à les intégrer au principe créateur qui a dû être présent dans l'esprit de l'artiste; et finalement revenir à tous les autres domaines d'observation pour voir si la 'forme interne' qu'on a essayé de bâtir rend bien compte de la totalité. 
Léo Spitzer, Etudes de style, Editions Galimard, Paris, 1970, pp. 60 et 61.

 

Renoncer en quelques sorte à connaître l'art de penser et d'écrire dans ce qu'il y a de plus fin et de plus délicat : ce serait à-peu-près renoncer à connaître les lois, les principes du goût. 
P. Fontanier, Les figures du discours, Éditions Flammarion, Paris, 1977, p. 67.

 

Quand je peins, je suis dans ce que je ne sais pas. Claude Viallat

 

 

"Quels que soient les avatars de la peinture, quels que soient le support et le cadre, c'est toujours la même question : qu'est-ce qui se passe, là. Toile, papier ou mur, il s'agit d'une scène où advient quelque chose (et si, dans certaines formes d'art, l'artiste veut délibérément qu'il ne se passe rien, c'est encore une aventure)."

Roland Barthes

 

Lorsqu'un artiste lutte avec la matière, toile, bois, son, mots, bien que cette lutte produise, chemin faisant, des imitations précieuses sur lesquelles nous pouvons réfléchir sans fin, c'est tout de même cette lutte et cette lutte seule qu'en dernière instance il nous dit : c'est là sa première et dernière parole.   

Roland Barthes, "Sollers écrivain" 1978, Seuil ed.

 

 

Dans l'appréhension que nous avons des objets, on oublie trop souvent une détermination pourtant décisive : le niveau de perception : en subvertissant simplement la taille des objets présentés, on crée des objets tout nouveaux, bien que ce soit toujours le même référent : changer de niveau de perception c'est révéler l'inconnu.             

Roland Barthes, "Préface" à un album de photographies de Lucien Clergues, "Langage des sables", Agep, ed, 1980

 

 

 

Quels que soient les avatars de la peinture, quels que soient le support et le cadre, c'est toujours la même question : qu'est-ce qui se passe là ? Toile, papier ou mur, il s'agit d'une scène où advient quelque chose (et si, dans certaines formes d'art, l'artiste veut délibérément qu'il ne se passe rien, c'est encore là une aventure). Aussi faut-il prendre le tableau (gardons ce nom commode, même s'il est ancien) pour une sorte de théâtre à l'italienne : le rideau s'ouvre, nous regardons, nous attendons, nous recevons, nous comprenons; et la scène passée, le tableau disparu, nous nous souvenons : nous ne sommes plus les mêmes qu'avant : comme dans le théâtre antique, nous avons été initié.
Roland Barthes, l'Obvie et l'Obtus, Seuil ed,  p 63, 1982 

 

 

ÊTRE MODERNE (1)
Être moderne, n'est-ce pas connaître vraiment ce qu'on ne peut pas recommencer.
Roland Barthes, Bruissement de la Langue, p77, "De l'œuvre au texte"

 

 

ÊTRE MODERNE (2)
Être moderne, c'est savoir ce qui n'est plus possible.
Roland Barthes, Requichot et son corps  (1973) , in l'Obvie et  l'Obtus, Seuil ed,  p 211, 1982

 

 

LA REPRÉSENTATION
Au sens courant, qui est celui dont relève l'œuvre classique, la représentation désigne une copie, une illustration, une figure analogique, un  produit ressemblant ; mais au sens étymologique, la re-présentation n'est que le retour de ce qui s'est présenté ; en elle le présent dévoile son paradoxe qui est d'avoir déjà  eu lieu (…)
(Roland Barthes, Requichot et son corps (1973) , in l'Obvie et l'Obtus, Seuil ed,  p 207, 1982)